Rose des Vents Montpellier


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résumés des parties

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tonic
Apprenti GodKiller
Apprenti GodKiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1059
Age : 40
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 1161
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Résumés des parties   Dim 27 Nov - 20:25

Vous pouvez poster ici les résumés des parties ou des remarques voila Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Dim 27 Nov - 21:23

Je veux bien poster un résumé, mais il me faudrait les noms des personnages de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Dim 27 Nov - 22:31

Le gentille femme qui manie aussi bien le fouet que les outils du voleur se nomme Catilina et son faucon (bien que peu vu pendant la partie) Pline.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Lun 28 Nov - 8:36

Résumé de la première séance (attention, c'est un point de vue subjectif):

Journal de Route du Marcheur Corvan, prêtre de Fharlanghn celui qui campe à l'horizon.

Jour 1
Je suis arrivé dans le village de Vial. Celui-ci ne comporte aucun temple ni autel.

Dans l’auberge, j’ai rencontré deux autres voyageurs, Ulfgar, un solide nain à la barbe rousse, et Catilina, une jeune femme aux riches atours.

L’aubergiste nous a parlé des gobelins qui sillonnaient la région. Ils ont enlevés la fille du chef et le frère de celui-ci a également disparu.
Nous décidons d’unir nos forces pour entreprendre cette quête. J’ai l’espoir que la reconnaissance du chef puisse permettre l’édification d’un autel dédié à Fharlanghn.

Nous commençons par questionner le chef, un dénommé Tron, que l’on nomme trône quand il est assit d’après l’aubergiste. Celui-ci reprend espoir en nous voyant et nous offres tout ce dont nous avons besoin pour entreprendre notre quête.
Nous décidons de partir le lendemain à l’aube.

Jour 2
Nous nous sommes mis en route. D’après les indications des villageois, le repère des gobelins est à trois heures de route.

Nous arrivons devant une petite falaise, une solide porte de bois y est encastrée. Catilina entend du bruit et part en vérifier la source.
Il s’agit finalement d’une patrouille gobelin que nous éliminons rapidement. Fharlanghn soit loué !
Nous ouvrons la porte, éliminons les sentinelles, et entrons sans nous faire repérer. La chance est avec nous.
Rapidement, nous trouvons la salle des tortures dans laquelle est enfermé le frère du chef du village que nous libérons. Puis nous continuons notre exploration.

Les gobelins sont biens armés et ils ne sont pas seuls, nous rencontrons des hobgobelins et même un gobelours. Nous finissons par trouver le chef des gobelins qui réussit à s’enfuir tandis que ses sbires nous retiennent. Ulgar prend un mauvais coup.

Nous sommes fatigués, mes pouvoirs épuisés et nos blessures nombreuses mais nous ne pouvons pas encore faire marche arrière, notre mission n’est pas remplit.

J’enfonce les dernières portes, découvrant ainsi la fille du chef ainsi qu’un alchimiste au service des gobelins. Après l’avoir ligoté, nous reprenons la direction du village.

Le chef nous donne ses dernières économies et nous indique un ami dans la grande cité de Laelith. Il accepte également de créer un autel en l’honneur de Farlanghn.

Jour 3
Après nous être copieusement reposé, nous décidons, mes nouveaux compagnons et moi, de prendre la route de Laelith. Quel meilleur endroit pour porter la parole de Fharlangh, dieu de la route, de la chance et protecteur des voyageurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Mar 29 Nov - 16:06

Addenda de la première séance, point de vue de la baroudeuse:

Les vivres se faisaient rares sous la tente de la baroudeuse installée non loin du village de Vial. Elle n'avait d'autres raisons de se trouver ici que de chercher de quoi manger pour ensuite reprendre son périple à la recherche de l'homme qu'elle pourchassait depuis bientôt quatre années.
Attraper du gibier avec un fouet était une tache plus que difficile. Elle était passée maître de l'utilisation de cet arme redoutable mais uniquement sur les humains. Lapins et autres bêtes de la forêt résistaient encore grâce à leur agilité ou leur force.

Une fin d'après-midi, à l'auberge, pour acheter de quoi se sustenter pour les jours prochains Catilina fit la connaissance d'un nain et d'un prêtre. Tout ce qu'elle n'aimait pas rencontrer lors de ses voyages.
Les nains car ils n'étaient pas "humains" et qu'elle détestait tout ce qui ne l'était pas.
Le prêtre car il parlait trop, ne savait pas se faire discret et parler toujours d'offrande, d'autel et autres mots religieux.
Il n'y avait qu'eux dans cette auberge de village; il fallait s'adapter.
Elle saurait parler au 1.38m de haut sans problème, cherchant plus à le dénigrer et le rabaisser qu'autre chose. Pour le prêtre moins elle lui parlerait mieux ce sera.

L’aubergiste parla de gobelins, d'enlèvement et de récompense.
Le premier mot et le second intéressèrent la jeune Catillina, bien que l'argent ne lui manqua pas. Par contre, tuer des peux vertes serait une bonne expérience de combat.
La petite armoire de nain et le prêtre acceptèrent de se joindre à elle pour mener cette quête et délivrer la fille du chef du village, un certain Tron.
Une visite rapide chez le forgeron/ armurier/alchimiste/ homme à tout faire du village, vieux, pour avoir gratuitement des équipements pour leurs aventures et une négociation avec Tron pour une nuit gratuite à l'auberge ainsi que des denrées pour 7 jours que tout le monde s'en alla dormir. Sauf le prêtre qui déblatéra avec l'aubergiste sur son Dieu et la construction qu'il devait entreprendre pour l"honorer.

Au petit matin, réveillé à 5h du matin par le chant du coq, la "joyeuse" bande se mit en marche vers le sud-ouest pour 3h de marche.
Au delà de la forêt se trouvait une grande grotte fermée par une lourde porte de bois.
L’ouïe fine de la baroudeuse entendit des voix venir de derrière un bosquet, elle demanda à ses "compagnons" d'arrêter de faire du bruit même si cela était peine perdue avec le prêtre et son armure d'écaille ...
Partie en repérage discrètement elle vit 3 gobelins qui montaient la garde. Elle essaya en vain de le faire comprendre au deux autres restés près de la porte ... l'intelligence n'était pas au rendez-vous ce jour là.
Premier combat: 3 gobelins morts!

La porte d'entrée n'était pas piégée, pas fermée non plus d'ailleurs.
Catilina jeta un rapide coup d’œil dans la grotte pour y voir deux gobelins vacillant sur leurs lances, apparemment bien saoules. Action rapide du nain et de la baroudeuse pour assassiner les croulants. Un nain rapide est un spécimen rare, bien précieux peut être pour les futurs aventures – à protéger.
Le repère des gobelins était vaste, bien organisé et s'y trouvait des salles plutôt inhabituelles comme par exemple une immense salle d'armes circulaire où trônait des épées, des arbalètes, et autres armes qui étaient exposées comme trophée plus que pour se défendre.
Rien n'était piégée à l'exception de ce couloir où le nain tomba dans un trou de 3m de haut. Aïe quand on fait 1,38m ! Le grand gaillard aurait quelques bleus.

Portes, après portes, gobelins après gobelins un homme fut trouvé : le frère du chef du village, inconscient dans la chambre des tortures.
Première victime sauvée !
Les couloirs se succédaient et se ressemblaient pour soit donner dans des chambres soit des cuisines ou des gardes manger nauséabondes. La plupart du temps les gobelins se faisaient surprendre, une chance pour les trois aventuriers de les tuer sans trop de dégâts pour leur vie. Toutes fois affronter un grand gobelin laissa des marques surtout chez le nain … ce qui est difficilement compréhensible. Le nain était à hauteur de hance et le grand gobelin a hauteur de vide. Enfin passons...

Jusque là le nain barbare faisant office de guerrier sans peur mais amoindri physiquement le prêtre prit la relève. La baroudeuse du passer de la troisième position à la seconde … avoir 7 points de vie est dure quand on doit aller au combat. Mais, heureusement qu'avec son fouet elle faisait des croques en jambe et fouettait ensuite ses ennemis. D'ailleurs, elle permit souvent à ses compagnons d'avoir le dessus avec cette tactique.
Finalement la jeune fille, Lania, fut trouvée et presque tous les gobelins du terrier tués mise à part le Roi qui s'échappa par un passage secret dissimulé derrière son trône.
Au détour d'un pièce l'alchimiste des peaux vertes fut découvert et ramené au village.
La baroudeuse aurait voulu le soumettre, le réduire en esclavage pour ensuite qu'il leur serve à fabriquer potion et autres. Le nain était favorable, le prête voulu le laisser au fer. Pas amusant du tout les prêtres !

Une fois la récompense empochée, 10 pauvres po, et le cheval donné à la baroudeuse ainsi qu'un poney nain pour le nain le chef du village parla de la ville d'Aelith, ville qui cherchait visiblement des aventuriers.
Après une bonne nuit de sommeil réparateur pour tous les trois compères partirent vers la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Tonic
Apprenti GodKiller
Apprenti GodKiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1059
Age : 40
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 1161
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: Résumés des parties   Mar 29 Nov - 16:24

J'aime !! mais on peut pas cliquer sur "j'aime" c pas facebook ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Lun 5 Déc - 17:26

J'aime également ! Je pense que le sorcier va apprécier la baroudeuse Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Lun 12 Déc - 13:49

En cours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Sam 17 Déc - 11:07

Rien ne vaut les armes .... pas même la reflexion


Sur la route de Laelith, quelque part entre le village de Miral et de Vial, le prêtre et la baroudeuse voient de dos une femme avançant bien plus vite qu'eux* et entendent derrière eux un homme chanter fort des chansons paillardes bien grasses. Malgré le bruit Catilina la Baroudeuse entendit des bruits suspects du côté droit et gauche du chemin grâce à ses capacités auditives bien plus développées que celles du prêtre. Dans les bosquets se cachaient soit des bestioles animales soit des peaux vertes telles qu'ils avaient déjà tué à Vial.
Catilina arrêta son compagnon, le nain étant resté à l'auberge puisque trop saoule pour cheminer avec eux, lui parla tout en se rapprochant de l'orée de la forêt.
La femme, ayant sans doute entendu ce qu'elle disait se joignit à eux ainsi que l'homme d'une puanteur certaine et surtout très sale.

Des formes de petite taille traversèrent les broussailles, l'un d'eux tenant une "chose" sur son dos.
Sans réfléchir plus que deux secondes Catilina s'enfonça un peu dans le bosquet avec l'intention de poursuivre les formes. Elle fut bien malgré elle vite arrêtée par 4 gobelins qui l'encerclaient. La "chose" non identifiée se releva être un jeun garçon que les gobelins avaient enlevé au village de Miral.
4 contre 1 ... la journée commençait bien. Elle aurait du écouter le prêtre sur ce coup là et ne pas s'occuper des bruits.
Fouet contre gobelin ... match nul .... aïe!!!! une peau verte toucha Catilina.
Fort heureusement la femme, la boule puante et le prêtre portèrent secours à la pauvre Catilina prise en tenaille de partout.
S'invita même à un moment un espèce de grand homme encapuchonné qui frappa un coup avant de s'enfuir de l'autre coté du chemin ... très utile celui là ...
Le petit garçon sauvé par le rôdeur, l'interrogeant pour savoir ce qui s'était passé l'étrange homme se changea pensant ne pas être vu des autres personnes. Il pensait fort mal, rien n'échappait à la vision accrue d'une baroudeuse. Alors que tous se remirent en chemin Catilina passa devant la très belle mais peu efficace cachette de l'homme pour l'interrogeait et ainsi le démasquer. C'était vite dit en fait car l'homme portait un masque de fer en plus de sa cape noire. La transformation en paysan ne trompait cependant personne ... il devait être un roublard ou un assassin; son attaque sournoise n'était pas passée inaperçue. Il ne devait pas être des plus courageux non plus pour prendre la fuite devant trois pauvres créatures de la moitié de sa taille.

Quelques centaines de mètre plus loin de la fumée s'élevait du pont. Une autre bande de gobelins s'attaquaient à la charrette d'un pauvre paysan qui rentrait chez lui chargé de foin.
Les affreuses peaux vertes en avaient apparemment après l'enfant ; étrange coïncidence n'est ce pas ?
L'homme n'arrivait pas à se débattre seul contre cette bande affamée. La bon cœur du rôdeur le poussa à charger en plein milieu, sa rage lui fut décapiter le premier gobelin qui se trouvait sur son chemin. La tête valsa par dessus le pont et les autres peaux vertes s'enfuirent prestement à la vue du carnage. L'un qui était à portée du prêtre subit le même sort.
Deux sur quatre … c'était pas si mal !

Le problème des enfants au village de Miral semblait réel et visiblement personne n'était capable d'enrailler les invasions. Le Seigneur local avait certes envoyé des miliciens mais aucun pisteur n'avait pu suivre la trace des gobelins à travers la forêt. En même temps que pouvait faire six pauvres miliciens toujours sur la corde raide de la boisson ...
Les enlèvement étaient journaliers ou presque, toujours en journée et dans les champs se trouvant au nord du village selon les dires du maire de Miral. Ce dernier pouvait aider les aventuriers dans cette mission en leur offrant le gîte et le couvert gratuitement pour le temps qu'ils désiraient. Mais il ne pourrait plus plus de 10po par personne, c'était là toutes les économies du petit village. Le rapiat de voleur en voulu plus mas n'obtint pas gain de cause … un petit boulet celui là … mais amusant pour la baroudeuse !

Lors de le discussion avec le maire un homme vêtu de noir et caché dans l'ombre espionna le groupe. Il fut repéré par le voleur ... entre espèce de la même caste on se reconnait facilement ...
Visiblement quelqu'un était intéressé par le groupe et ce qu'il projetait de faire. Cette théorie fut vite vérifiée le soir venu quand une attaque se produisit à l'encontre des cinq aventuriers restés dormir pour la nuit.
La femme moine et la baroudeuse dormaient dans la même chambre quand la première fut réveillée par une présence étrangère. Elle blessa son agresseur et cria dans les oreilles de Catilina. Cette dernière, comprenant qu'il se passait quelque chose de pas normal empoigna son fouet pour infliger une première blessure à l'homme au capuchon. Les deux femmes achevèrent les hommes rapidement et en silence.
En bas, par contre, dans la salle commune où dormait les hommes de l'agitation se faisait entendre. Dans le noir ils avaient du mal à cerner leur adversaire et frappaient le plus souvent à côté. Vive les guerriers! Enfin avec l'aide des femmes les quatre assassins furent tués manu militari.
La veille au soir la discussion plutôt bruyante n'avait sans doute pas du passer inaperçue aux oreilles de ceux qui surveillaient le groupe. L'histoire avec les enfants devenaient de plus en plus étrange ...

Cet évènement matinal ne dissuada pas pour autant le groupe. Plus tard dans la journée le plan imaginait en taverne s'exécuta. Deux groupes furent formés par tirage aux dés. Il fallait déterminer qui irait avec la boule puante pour suivre les traces gobelines, si elles existaient encore. La chance fut du côté de la baroudeuse!
L'autre groupe déguisa le prêtre en paysan et le plaça en plein milieu d'un champ espérant attirer l'attention des gobelins sur ce petit être sans défense.

Groupe 1: les traces étaient encore parfaitement « pistables » pour le rôdeur. Trois heures de marche plus tard ils arrivèrent en vue d'un camp de peaux vertes. Repérage rapide ... 5 tentes et sans doute une bonne vingtaine de gobelins.
Les informations prises il fallait retourner à Miral et annoncer la couleur aux autres.

Groupe 2: un épouvantail planté dans un champ les autres cachés plus loin à attendre attendre pendant 6 heures le retour des autres. Si Catilina avait voulu être gentille elle aurait envoyé son faucon Pline avec les renseignements mais les imaginer attendre l'amusait.

6 heures plus tard donc tout le groupe se trouva réuni dans le champ.
Les premières nouvelles furent données et tous décidèrent de parler de la stratégie à adopter sur le chemin.
Leçon apprise de la veille ... parler discrètement.
Un grand débat s'ouvrir pendant le trajet: les pour les flèches enflammés, les contre et les "on fonce dans le tas". Au final à l'arrivée devant le camp le groupe s'arma d'arc court sans flèche enflammé et se positionna en ligne espacé de 10 mètres.
Une flèche fut tiré pour attirer l'attention des premiers gobelins et s'ensuivirent une pluie de flèche traversant la peau des "monstres". Les huit petits furent rapidement achevés et les deux gros tombèrent sous les coups de la baroudeuse et du moine.
Le moine et le voleurs étaient un peu sonnés à la fin du combat mais tous purent facilement rentrer au village avec l'enfant sauvé dans l'une des tentes des hobgobelins.
La fouille rapide des tentes permit de trouver un coffre et une carte. Celle ci désignait d'une croix rouge un point qui sans doute regroupait le grand pôle stratégique.

Prochaine destination mais pour le moment ...


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Tonic
Apprenti GodKiller
Apprenti GodKiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1059
Age : 40
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 1161
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: Résumés des parties   Sam 17 Déc - 19:38

merci pour ton résumé Velours il est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Dim 18 Déc - 10:23

(Mouais, j'en suis pas spécialement ravie mais la flemme de refaire certains passages... et en plus il manque quelques infos alors ce serait bien que les autres écrivent ce que j'ai omis)
Revenir en haut Aller en bas
Tonic
Apprenti GodKiller
Apprenti GodKiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1059
Age : 40
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 1161
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: Résumés des parties   Dim 18 Déc - 18:12

Oui c vrai tout le monde pourrait participer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Jeu 22 Déc - 11:32

Un peu occupé ces derniers temps, et un peu la flemme. Je compte cependant faire ma version bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Tonic
Apprenti GodKiller
Apprenti GodKiller
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1059
Age : 40
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 1161
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Re: Résumés des parties   Ven 23 Déc - 12:33

Prennez votre temps les gens ya pas de soucis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Lun 9 Jan - 17:22

La mine
Journal de Route du Marcheur Corvan, prêtre de Fharlanghn celui qui campe à l'horizon.



Nous sommes les héros du village.
Nous rencontrons deux marchands dont les parents ont été enlevés par des cavaliers noirs il y a quelques semaines. Nous nous occuperons de ça plus tard. Pour l’heure, nous avons décidé de sauver les enfants à la mine.

Cinq jours de marche nous séparent de la mine. Nous avons préparé des provisions.
Au deuxième jour, nous tombons sur un groupe de gobelins barrant la route. Nous décidons de passer en force après de brèves négociations.
Au soir, nous remarquons des loups rôdés près du campement.
Le lendemain matin, la meute semble nous suivre.
A la tombé de la nuit, les bêtes nous attaquent. La situation est critique, mais nous repoussons l’assaut.
Au cinquième jour, nous tombons sur un groupe de gobelin plus important. Nous les écrasons promptement, Fharlanghn soit loué.
Dans l’après midi, nous croisons un petit convoi, dirigé par des hobgobelins, emmenant des enfants prisonniers. Trop affaiblis, nous préférons les suivre discrètement.
Nous repérons la mine, gardée par des orques. Les hobgobelins semblent commercer avec les orques de la mine.


Nous installons le campement non loin. La nuit est calme, heureusement, car je me suis assoupi lors du premier tour.

Nous entrons dans la mine en force et éliminons les orques sur notre passage.
Les orques semblent exploiter l’or.
Nous trouvons les enfants, qui creusaient pour les orques. Ils sont mal en point. Je leur laisse de notre nourriture et de notre eau. Nous devons finir de sécuriser l’endroit.
Nous trouvons celui qui devait être leur chef.
[Rôdeur] est gravement blessé. Mais Fharlanghn le protecteur me donne la force de le soigner malgré ses penchants morbides.

Nous rentrons avec les enfants et les caisses d’or bruts. Certains de mes compagnons semblent plus se préoccuper des richesses que des enfants. Par Fharlanghn, je jure que s’ils commettent des actes cruels envers des innocents, je les tuerais de mes propres mains.

Nous sommes largement récompensés, et je suis surpris des dons généreux que me font mes compagnons. Cet or sera mis de côté et utiliser pour la gloire de Fharlanghn. Le masqué ne semble pas satisfait de la récompense. Cela ne m’étonne pas.



Note: Si le résumé est concis et simple, c'est pour faire "carnet de prise de note" et pour ne pas m'embêter trop si je dois le faire souvent, ce que je compte faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Mar 24 Jan - 9:17

Une ville sans voleur


Journal de Route du Marcheur Corvan, prêtre de Fharlanghn celui qui campe à l'horizon

Une fête fut donnée au village suite aux sauvetages des enfants. Le forgeron n’y était pas présent. Le masqué et Catilina tentèrent de comprendre pourquoi. Le forgeron semblait avoir une grosse commande d’arme. Très étrange pour un petit village comme Miral.

Mes autres compagnons et moi-même avons profité de la fête, chantant et racontant tout un tas d’histoire.

Le lendemain, nous prîmes la route de Brigsbourg. Gardan et Hellhoween étaient quelque peu malade. Le voyage dura toute la journée.

Arrivé aux portes, nous eûmes des problèmes avec la garde. Heureusement, nos caisses d’or avaient été bien dissimulées par Catilina et le masqué fit preuve de grande générosité envers les miliciens.

Nous firent d’une modeste auberge notre base avant de visiter la ville.
Notre première étape fut la Verge dorée, une maison close. Le masqué enleva son masque pour dévoiler un visage elfe. Catilina et l’elfe entrèrent dans l’auberge pour y trouver des informations, du moins, c’est ce qu’ils affirmèrent. Gardan et moi, décidèrent d’explorer la ville. Hellhoween resta boire quelques pintes.

Dans la nuit, nous vîmes un étrange homme sur un toit, masqué et portant une cape rouge. Il s’enfuit de toit en toit en nous voyant et nous le poursuivîmes jusqu’à la muraille avant de le perdre.

Nous retournâmes à la Verge Dorée. Nos compagnons avaient appris que le nouveau maire, Deyann, avait chassé Wigskels de la ville. Wigskels était le maître d’une guilde de voleur connu sous le nom des Corbeaux. Ceux là même qui avaient tenté de nous assassinés.
Nous apprîmes également que l’ancienne planque de la guilde était aujourd’hui « hantée » et qu’on racontait que le fantôme de Wigskels hantait les rues la nuit, portant une grande cape rouge.

Nous retournâmes à notre auberge pour nous y reposer. Catilina, Gardan et le masqué décidèrent de rester dormir dans l’écurie pour protéger notre or. Ce qui fut nécessaire, car le fantôme du maître des corbeaux était plus vivant que les rumeurs le disaient. Il tenta de voler les chevaux avant que Gardan ne l’attaque. Wigskels s’enfuît. Il en avait après l’or qu’il considérait sien.

Le lendemain, nous allâmes vendre ces caisses à trois orfèvres différents et nous en retirâmes la somme de 4000 pièces d’or. Cet or servit à renouveler notre équipement. Nous voulûmes garder une caisse, mais elle fût volée. Catalina et le masqué firent esclandre et nous décidions de porter plainte tandis qu’Hellhoween fit un peu de tapage et finit dans les geôles. Elle sortit rapidement en payant la caution.
Les gardes ne furent pas coopératifs et nièrent l’existence de voleurs dans la ville.

A la nuit tombée de la nuit, nous décidâmes d’explorer la maison hantée. Nous dûmes arracher quelques planches avant de pouvoir investir les lieux. Après une rapide fouille, nous trouvâmes une trappe que nous décidions d’emprunter. Je descendis en premier.

Nous tombâmes alors dans une embuscade tendue par une dizaine de voleur. Après une dure lutte, où Hellhoween et Catilina furent gravement blessés, nous capturâmes le dernier voleur. Que Melandre me pardonne, mais ma colère était si grande et je failli tuer le voyou durant l’interrogatoire.

Nous n’apprîmes pas grand-chose du prisonnier mis à part qu’ils avaient passé un étrange accord avec le nouveau maire, ils devaient maintenant protéger les marchands. Du moins, c’est ce qu’il dît. Mes sournois alliés décidèrent de se débarrasser de ce poids. Je ne fis cependant rien pour les arrêter, tel était le destin de ce voleur. Je suis le protecteur des voyageurs et non celui des bandits.

En revanche, nous découvrîmes un passage menant à l’extérieur, ainsi qu’un coffret renfermant une lettre informant une personne inconnue que des troupes orques étaient en route et qu’un millier était déjà arrivé. La lettre comportait aussi des informations sur un orque et la mine que nous avions nettoyée. L’orque devait apporter des renforts et bâtir un avant poste. Nous trouvâmes également une lettre parlant de grosses commandes d’armes, 12 000 épées et haches, destiné à de nombreux forgerons de la région, dont celui de Miral.

Au matin, nous nous séparâmes. Catilina et le masqué prirent rendez-vous avec le maire, qui était absent, en voyage chez Sir Mathias. Ce fut son second qui les accueilli. Hélas, cette rencontre fut peu fructueuse.
Pendant ce temps, Hellhoween, Gardan et moi-même, allions rendre visite aux frères Tiax et Tran dont les parents avaient été enlevés. Nous pensions qu’ils seraient des gens de confiance et pourraient nous aider dans cette affaire. Ce qui ne fut pas le cas.
Finalement, nous allâmes porter nos découvertes à la garde dont les compétences du chef étaient plus que douteuses.

Sans autres informations, nous prîmes la route de Miral pour retourner faire un tour à la mine et vérifier si des renforts étaient arrivés.

Sur la route, nous découvrîmes un cadavre affreusement mutilé par une créature de grande taille.
Près de la mine, Catilina partît en éclaireur, elle revint poursuivie par de nombreux orques. Nous décidions alors de prendre la fuite.
Nous semâmes les orques rapidement, mais nous fîmes la rencontre de trois terrifiantes créatures. Heureusement, elles semblaient contrôlées par un étrange homme, qui ne nous voulait aucun mal. Son nom était Wigalf.
Wigalf chassait les orques. Nous lui expliquâmes alors nos découvertes avant de reprendre la route vers Miral.

Au village, nous prévîmes les habitants du danger.
Le forgeron avait une grosse commande à livré à Brigsbourg. Nous décidions de le faire pour lui, nous pourrions ainsi débusquer les acheteurs.

Note sur la situation du royaume : Sir Mathias est en guerre contre son voisin, Sir Constance. Ce dernier est entrain de perdre la guerre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumés des parties   Jeu 23 Fév - 21:37

J'ai eut un peu la flemme de faire bien, mais je post quand même pour que les absents ne soient pas perdus:

Des brigands et des orques

Convoi jusqu’à Brigsbourg
Attaque de cavalier sur la route. Des hommes de Constance (ce dernier aurait repris le dessus aux dernières nouvelles et Mathias aurait besoin de l’aide d’orques)
De nombreux chariots d’armes sont à la ville. Les auberges sont pleines à craquer.

Renseignement peu fructueux. Nous surveillons l’écurie la nuit. Des hommes prennent les chariots et les emmènent en dehors de la ville. Le lendemain, nous sommes payés. Un mot sur la porte de Wiskels, il nous donne rendez-vous le lendemain en dehors de la ville.

Nous nous y rendons, ils arrivent avec de nombreux hommes et nous donne une mission en échange de nos vies. Nous acceptons par curiosité.

Nous devons escorter deux orques, les ramener à leur tribu et récupérer deux humains, les soi-disant parents de Wiskels que nous devons ensuite tuer. On nous donne de faux documents.

Sur la route, nous sympathisons avec les orques. Au bout d’une semaine, nous arrivons au village orque. Le chef est très sympathique et nous sympathisons avec la tribu. Les deux humains semblent en bonne forme et ne sont pas les parents de Wiskels mais les parents des deux marchands.
Wiskels les a menacés pour qu’ils se fassent passé pour ses parents.

Le chef nous offre de nous tatouer le symbole de son clan, ce que nous faisons. Nous dûmes partir à cause d’un orque, le grand chef (contrôlant plusieurs tribus) qui semblent de pas trop nous aimé, d’autant plus s’il apprenait que nous avons tué son demi-frère.

Nous libérons les deux humains et les aidons à fuir. Nous retournons à Brigsbourg où nous nous faisons dépouiller par un des hommes des corbeaux, un spadassin.

Aucune nouvelle de Wiskels. Cette crapule paiera. Nous décidons de nous mettre en route pour rencontrer le Roi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumés des parties   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumés des parties
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques d'un eldar noir (2000 pts) [genèse de listes, résumés de parties, ...]
» [Metal adventures] - Résumé des parties et BG
» Demande d'Accés aux différentes parties du Château.
» [RP] Résumé de la vie d'Aristote
» Résumé des changements dans Cataclysm.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose des Vents Montpellier :: Les oubliettes de la rose des vents :: DUNGEONS & DRAGONS 3.5-
Sauter vers: