Rose des Vents Montpellier


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Art de la Croisade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clem - Velours
Héros
Héros
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2578
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Heuh, on va dire JDR au hasard
Coups critiques : 2570
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: L'Art de la Croisade   Ven 1 Mar - 12:30

Citation :
Quelques chiffres significatifs:

Morts: environ 1900. 2 Juggernauts, et 2 chars d'Amertume détruits
-
Déserteurs: Toute la troupe du Marcheur/Commandore Ché Manégo : 200 marcheurs + une centaine de personnes
-
Apparition: 1 nommée l'Hermine


Citation :
Environnements traversés:

Algue Tueuse venue du Chaudron
-
Nuée de Brouilles
-
Zone vitrifié
-
Marais (Sables Mouvants, Brume Toxique)
-
Tornade
-
Le Fleuve des Âmes Perdues
-
Morte Zone



L'ennui se traîne en longueur pour ceux qui ne sont ni soldat, ni bâtisseur ou nourrisseur.
A défaut de ne rien faire de mes journées je vais donc prendre exemple sur ce livre L'Art de la Guerre que j'ai trouvé dans les ruines d'un village englouti. J'avoue de ne pas tout comprendre surtout qu'il y a peu de dessin. Malgré tout je ne désespère pas de déchiffrer les dix premières pages sous peu. Son titre évocateur me donne l'idée de base pour les quelques feuilles que je vais écrire sur le périple que nous menons; la Croisade.

Les débuts furent joyeux, autant que puissent l'être l'idée d'un long séjour dans l'Obscur en fait. Quasiment toutes les personnes présentes s'étaient portées volontaires pour la Croisade. A quelques rares exceptions, comme nous, on les avaient tatoué, avant le départ, du signe de la Croisade, le Soleil de Syrthe. Notre cas fut différent puisque on nous le marqua au fer rouge. Nous étions identifiés à vie comme des agitateurs, des fortes têtes. Les remerciements en reviennent à notre « ami » l'oncle l'Ambre. Je reviendrai sur lui plus tard.
Le sentiment de liesse générale était intensifié par la rumeur selon laquelle le Phenix était de retour. Les prêtres de Solaar l'avaient prédit. Les personnes susceptibles de l'incarner était Letho Gantz ou la Baronne. A dire vraie toutes les personnes présentes de Phénice pouvaient se révéler être le Phenix mais il valait mieux que ce soit une éminence de la ville qu'un simple fouineur. Question d'image.
Protégée par Solaar la Croisade s'en va gaiement vers une mort quasi certaine. Autant y aller le cœur léger et plein de confiance envers la Haute Hiérarchie Militaire.
La découvert et les combats des monstres de l'Obscur commençaient !

Notre but dans cette campagne, après notre sauvetage par Aton Soumak des geôles de Phénice ...

- Oui, oui, oui, parfaitement nous avons été mis en cage comme des criminels. Si cela ne suffisait pas nous subîmes la torture physique et psychique pour des renseignements que nous ne détenions même pas. Merci qui ? Merci l'oncle l'Ambre !
C'est homme mystérieux et très bien informé nous chargé de temps en temps de missions dans l'Obscur. Dans quel but ? Devenir des Initiés … sans jamais vouloir nous en dire plus. Il repoussait toujours nos questions aux calanques grecques. Plutôt énervant je dois dire !
J'ai cru comprendre par la suite qu'il faisait partie des Maisons, sorte de Sociétés Secrètes de Phénice. Il était mort avant de nous en dire plus ou plutôt il fut assassiné. La seule chose qu'il nous légua fut un parchemin tamponné du Soleil de Soleil de Syrthe avec un point noir au milieu et une mise en garde « Attention au retour de flamme ». Il avait compris ou entendu quelque chose en rapport avec la Croisade et s'en allait en informer Othero. Maintenant c'était à nous de retrouver sa découverte tout en échappant à la même fin que lui.
-

Donc, reprenons, notre mission était non seulement de combattre mais surtout ouvrir les yeux et les oreilles pour surprendre des conversations sur d'éventuels complots. En effet, ceux que l'on nommaient des Konkalites avaient infiltré les rangs de la Croisade. Leur seul but était de faire tout leur possible pour l' arrêter ou la stopper. Leur idéologie était l'inverse de la volonté de Solaar. Très sincèrement à ce jour je n'ai pas trop compris leurs desseins.
Passons. Nous n'eurent pas trop à attendre. Après avoir vu un bâtisseur et un soldat échangeant un colis « suspect » et après les dires du Sparte ils devaient agir sous peu.
Alors que tout le monde arrivait au niveau du pont de Phènice, celui qui permet de passer sur le Continent Roke, des hommes que nous reconnaissions se ruèrent sur les côtés des piliers. Leur but était simple : le faire sauter pour que le Léviathan s'échoue plusieurs dizaines de mètres plus bas. Sans ce Colosse la Croisade était terminée. Le sang froid de mes compagnons de voyage permit de mettre en déroute les konkalites. Les explosifs volés en sécurité tout le monde repartait.
Notre exploit fut remarqué par nos supérieurs. En bien et en mal. On échappa à la cale du Léviathan pour avoir désobéi aux ordres et avoir quitté notre cohorte grâce à l'intervention d'Othero On nous remit aussi l'insigne de Flambeau pour notre courage. Tout cela avait un prix bien évidemment. La contre partie était que nous partions à l'avant garde. Nous devenions les maîtres artificiers chargés de l'explosion des roches empêchant le passage du Léviathan.
Je ne vous raconte pas la joie de Decker .... un petit fou prêt à toutes les expériences!
Il serait faux de ne pas mentionner mon amusement à faire péter les roches grâce à de jolies bâtons de dynamite. Malheureusement cela ne dura pas très longtemps. Au bout de la dixième fois la lassitude prit le dessus sur la nouveauté. Bien heureusement nous nous étions améliorés dans le maniement des explosifs. Nous recevions de moins en moins de fragments lors de l'explosion.

L'Obscur réserve bien des surprises.
La première que nous eûmes à affronter fut la nuée de Brouilles. Les premiers soldats tombèrent, environ 320 ce jour là.
La seconde se présenta sous la forme d'un marais d'algue tueuse. Il faut imaginer une sorte de lac noir d'où sort des tentacules projetant des jets d'acide et engloutissant des hommes au passage. Comme toute créature de l'obscur elle n'aime pas la lumière et le feu. Grâce aux grenades phéniciennes, aux luxances et à l'intervention du Leviathan les pertes humaines ne furent pas considérables par rapport au danger. Quelque chose comme 200 morts.
La troisième fut personnel à nous cinq. Alors que nous étions à l'avant histoire de sonder la route – il n'y avait plus de marcheur (événement à raconter plus tard) notre route croisa celle d'un urs. Le combat fut … héroïque de notre part. Épique de faiblesse et de potentiel mortel. Nos armes l'égratignaient à peine. A tel point que Khalice, notre bâtisseuse, inaugura un nouvel mode de combat : la passoire. « J'fais des trous, des p'tits trous, encor des p'tits trous » Elle a certainement du trop écouter son "Columbia" (un gramophone de l'Avant).

Depuis le début du voyage j'avais trouvé un moyen de distraction parfait: ma volonté de déjouer les plans des Konkalites pour en apprendre plus sur les Maisons. Alors toutes les deux nuits je me rendais à mon rdv nocturne qui n'était ni plus ni moins rendre visite à Aton. Je crois que mes camarades s'imaginent autre chose ... cela me fait rire, je les laisse penser.
Grâce à mes nombreuses visites et harcèlement dont je fis preuve à son égard j'appris plus de chose sur les Maisons. Elles étaient au nombre de 6, peut être qu'une septième avait existé. Pour le moment je n'en savais pas bien plus si ce n'est que l'Elu (le représentant des Maisons) était du voyage. Lorsque j’interrogeais Aton il ne voulu pas en dire plus à son sujet excepté que si je le voyais un jour je saurais que c'est lui. L'apparition de l'Hermine mit fin au mystère sur l'identité de l'Elu. En plus de s'habiller tout en blanc il était albinos. D'ailleurs sa venue à la poupe du Léviathann jeta un froid sur toute la Croisade. Le blanc dans l'Obscur était un mauvais pressage, et certains l'avaient associé à la Mort du fait de la tenue de son bâton et des éoliennes du Léviathan qui faisaient comme une faux.

A suivre!

MJ : Je reprend un peu l'histoire d'un peu avant qu'AC se soit arrêté jusqu'à la "fin", c'est un résumé auquel il manque beaucoup de détails évidement!

Sous les ordres d'Othero, les nos aventuriers apprennent à utiliser les explosifs, dont ils se servent pour faire exploser les obstacles incontournables Qui pourraient gêner la progression du Léviathan,
Taillant la route en tête de procession, les compagnons sont les premiers à repérer une nouvelle monstruosité engendrée par les ténèbres : L'Algue Tueuse, se présentant comme un gigantesque lac de boue noire, cet amas protoplasmique est trop vaste pour être contourné, d'autant qu'il a rempli le lit d'un ancien lac très étendu. La procession doit traverser d'une manière ou d'une autre cette mer noire comme du pétrole, capable de digérer n'importe Quel organisme, Pour cela, c'est le Léviathan, en tête, qui va ouvrir la route, en vomissant des flamme par la gueule de sa tête d'aigle, une arme surpuissante dissimulée en proue du cuirassé. Les compagnons comme la plupart des soldats, doivent maintenir le chemin ouvert, qui menace en permanence de se refermer sur eux. Ce ne fut pas facile, et beaucoup de Croisés périssent. phagocytés par l'amas gluant dont on jurerait qu'il est animé par une conscience destructrice.


Plusieurs semaines après cette épreuve, la Croisade traverse un long canyon encombré de rochers, qu'ils se chargent de faire sauter. Les hommes sont fatigués, un soir. les Marcheurs Qui guident la Croisade organisent une fête, au cours de la Quelle un chant entraînant est entonné, reprise en chœur par des centaines d'entre eux, auxquels ils se joignent, Malheureusement, aussi bon enfant soit l'initiative,elle est très mal perçue par les officiers Croisés, et en particulier la Commandore Cascatelle, Que la chanson raillait gentiment. la punition est exemplaire, et peut sembler disproportionnée un marcheur sur dix est condamné aux cales du léviathan, un inhumain système de rames Qui fournit une énergie supplémentaire au moteur du monstre de métal. Dégoûtés par les absurdités de la discipline militaire, les Marcheurs de Che Manégo désertent la Croisade.

Les Croisés ont à peine le temps de se remettre de cet événement aux conséquences inconnues Qu'une nouvelle menace se profile à l'horizon, plus terrible que toutes celles auxquelles ils ont pu faire face Jusqu’alors, L'effroyable Légiondes Damnés s'apprête à fondre sur la Ville Mouvement. non sans avoir massacré au préalable le convoi de colons qui la suit. Les colons, partis un mois après la croisade, sont en effet censés la rattraper à mi -chemin et permettre ainsiun précieux ravitaillement en vivres et en carburant.Le dilemme Qui se pose à Letho Gdanz est terrible faut -il faire demi-tour,pour prêter main forte aux colons, au risque de prendre un retard peut-être irrécupérable? Faut-il, au contraire,poursuivre la route, au mépris des vies des colons, et conserver ainsi l'espoir d’arriver à temps dans les Syrthes. Après mûre réflexion, le Bellatore choisit la seconde option. Les compagnons réalisent qu'ils peuvent tenter de sauver le convoi de Colons, en retournant au plus vite au canyon Que les Damnés doivent emprunter. Ils peuvent réussir à l'obstruer en provoquant un éboulement grâce à leurs explosifs. En arrivant sur place, ils prennent conscience de l'effectif monstrueux de cette Légion, ils parviennent à sauver les colons et doivent retourner au plus vite à la Ville Mouvement et se préparer à une bataille qui s'annonce terrible. Elle le sera effectivement. Des milliers d'hommes succombent lors d'un combat acharné, une boucherie même, Qui voit malgré tout la victoire des forces de la lumière, la Baronne Cascatelle, Qui s'est particulièrement distinguée au combat, prend une aura de plus en plus forte au sein de la Croisade, la leur aussi. Qui montent en grade à l'issue du combat.et sont nommés Ardents.Les traumatismes psychologiques consécutifs à ce carnage sont considérables. Le moral des troupes n'a jamais été aussi bas.

Une vague de peur et de suspicion s'empare des croisés à la suite de la bataille Qui les a opposés à des êtres pour la plupart touchés par l'obscur. Qui a été contaminé ?Qui a été épargné ? Une épuration est décidée par les officiers supérieurs. Une centaine de soldats sont sommairement abattus.Les PI passent à travers les mailles du filet.Nouvellement promus Ardents, les personnages font plus ample connaissance avec leur Commandore direct. Orso Vecress,avant d'être conviés à une réunion d'état major à l'intérieur du Léviathan.Qu'ils découvrent de l'intérieur pour la première roi s, Letho Gdanz expose à tous les officiers les objectifs des prochains jours : éliminer les plus contaminés des croisés, mettre en cale les plus faiblement atteints. Aton Sumak contaminé également est caché par les compagnons dans une caravane. En réalité,c'est le Sparte Qui l'a contaminé avec une fiole d'Archessence Sombre dissimulée sous la fortme d'un oeil de verre. Les PI. Quant à eux, sont chargés de rallier au mieux la traversée d'une très vaste région marécageuse. Partant en éclaireurs à travers les putrides marécages,ils détectent l'arrivée massive et imminente d'un gigantesque troupeau d'Urikans, Qui se dirige droit sur la Ville Mouvement les croisés ont juste le temps d'organiser Quelques défenses, avant ta déferlante. Des centaines d'hommes sont piétinés, et quelques chars sont détruits, Mais beaucoup des immenses bovins se sont empalés contre le blindage du Léviathan. Les réserves de nourriture sont assurées jusqu'à la fin du voyage. Dans le chaos Qui suit le passage meurtrier des taureaux de l'obscur. L'Hermine leur rend visite. et mentionne, pour la première roi s, leur destin de " Porteurs de la Pierre ". Mais les conditions climatiques, rudes depuis plusieurs jours déjà, se détériorent encore plus : un cyclone se rapproche...

Les Urikans fuyaient visiblement un terrible cyclone Qui menace maintenant de s'abattre sur une Ville Mouvement déjà durement éprouvée, Mais pour une fois,les éléments se montrent cléments, la tempête ne fait que frôler le camp des croisés, Les pertes ne sont pas aussi grandes qu'on aurait pu le redouter. Louant Solaar, les hommes croient de plus en plus à la prophétie du Phénix, Sa réincarnation pourrait bien être la baronne Cascatelle, .. à moins Qu'il ne s'agisse d'un des compagnons. Alors Que la croisade commence à s'approcher des Syrthes, les attaques sporadiques de commandos istaniens sont de plus en plus fréquentes. Et il devient en même temps évident Que la Croisade est infiltrée par le Konkal, sans doute au plus haut niveau, les soupçons se font de plus en plus pesants, On ne sait plus à qui se fer. Même le Bellatore est soupçonné. Incités par Orso Ve cress, ils entament une enquête visant à démasquer les gros bonnets, Othero, Quant à lui, incite les PI à la prudence et leur parle une nouvelle fois de la Pierre, sans préciser sa cachette. Letho Gdanz. conscient du pourrissement de l'atmosphère, invite les personnages à souper dans le Léviathan et entérine l’enquête commanditée par Orso.Bon gré, mal gré, la croisade se rap proche de plus en plus de sa destination finale, Il ne reste plus qu'un obstacle naturel à franchir : le Fleuve des Âmes Perdues, dont on dit Qu'il descend jusqu’à Nah, La traversée est surtout perturbée par la désertion de nombreux croisés, à laquelle s'ajoutent de nouvelles attaques de guérilleros istaniens.

La croisade entame sa dernière ligne droite avant l'arrivée à Istan et Nople, Elle doit. cette rois, progresser dans un paysage inquiétant et cauchemardesque une Mortezone. C'est dans ce cadre sinistre que se produit un événement qui va particulièrement marquer les compagnons et Letho : l'enlèvement d'Othero, des Sombres-Fils ont réussis ce méfait, qui vise à donner à l'alliance istano-konkalite la clé menant à la fameuse Pierre de Lumière, dont Le Sparte et Orso Vecress ont découvert l'existence.

Letho, furieux, fait procéder à une monstrueuse épuration, Des centaines d’hommes soupçonnés de servir le Konkal sont crucifiés, Le Bellatore veut ainsi montrer sa détermination et dissuader toute collaboration avec les rebelles konkalites.Les PI. prenant conscience du danger devoir le Konkal mettre la main sur cette mystérieuse Pierre de Lumière dont il sont à maintes reprises entendu parler.vont tout faire pour la découvrir avant
'ennemi. Enquêtant au sein du Léviathan, ils finissent par découvrir son emplacement sans pour autant s'en emparer, puisque l'Hermine les devance. Mais le devoir militaire les appelle, avant qu'ils n'aient eu le temps de réagir : de monstrueuses Shankréatures viennent d’attaquer les croisés. Honorant le grade d'Ardents qu'ils ont chèrement conquis ,les personnages mènent leurs troupes à la victoire. Leur réputation chez les soldats jouit d'une aura Que seule Alianante Cascatelle peut égaler.

C'est le moment de vérité pour le Sparte et ses alliés. Alors que la Ville Mouvement est aux portes d'lstan, il lance une offensive avec une centaine de Konkalites pour s'emparer du Léviathan, Qu'il compte retourner contre Phénice à l'issue de la Croisade.S'ensuit un extraordinaire combat à l'intérieur du cuirassé au cours duquel Letho est grièvement blessé, Les PI s'en sortent. sans forcément contrer l'offensive du Sparte. Son putsch est d'autant plus impressionnant Qu'il s'est fait en toute discrétion. La plupart des croisés n'apprennent Qu 'une seule chose : Letho a été tué par des Konkalites, fort heureusement maîtrisés et éliminés. Pour remplacer le défunt Bellatore à la tête de la croisade, le Commandore Orso Vecress s'impose. C'est au moment de sonner la charge contre les remparts d'lstan Que les renforts Qu 'on n'osait plus attendre joignent leurs forces aux croisés phéniciens. Ce sont les séides de Nah! Leur arrivée redonne l'énergie et l'espoir Qui faisaient cruellement défaut aux hommes au moment même de conclure un périple long de quatre mois.

Même s'il compte trahir, Orso Vecress sait bien qu'il doit au minimum simuler un assaut contre Istan s'il ne veut pas paraître suspect auprès de ses hommes, les forces des ténèbres ont de toute façon, un ultime plan à mettre en place, pour annihiler les dernières forces croisées. Lancé à tout vitesse contre les remparts d'Istan, le Léviathan fracasse les murs et ouvre une brèche dans laquelle s'engouffrent les Juggernauts et troupes à pied, Les Pl ayant pris place dans l'un de ces Juggernauts, accompagnés de l'Hermine,Ils découvrent un petit stallite en ruines, livré à une guérilla urbaine, et plongé dans une brume noirâtre saturée. la richesse et la magnificence des lieux ne sont pas au rendez-vous. Il convient en outre, d'agir vite : le puits de lumière solaire qui baigne les stallites jumeaux semble déraillant. A tout moment il menace de disparaître complètement. Quelque chose de grave est en train de se tramer dans les entrailles d'lstan et Nople.

Après une charge héroïque dans les ruelles encombrées d'lstan, les personnages sont contraints de quitter leur véhicule, qui ne peut plus progresser sur ce terrain jonché de débris. Tout ce qui reste de l'armée de la Ville Mouvement se sépare en commandos, Qui investissent les différents Quartiers du stallite,Les PI. chargés du secteur Est ils remarquent que l'Hermine leur a faussé compagnie,Il recherche, en rait, le chemin menant au Tombeau à Rêve istano-nopéléen,Progressant dans leur conquête du terrain. les héros découvrent une haute tour, vestige de l'Avant, dans laquelle se cache le chef de guerre istanien. Ils le tuent. délivrant en même temps l'un de ses prestigieux prisonniers: leur vieil ami Othero. Rencontrant des résistants nopéléens, les compagnons apprennent l'existence d'un monstre responsable le de la brume étrange qui a envahi Istan : la "Chose",une immonde Shankréature capable de massacrer des troupes entières. Elle se dirige actuellement vers le secteur Nord, investi par la baronne Cascatelle et ses hommes. C'est à ce moment précis Que l'Hermine revient.

Les compagnons décident de laisser tomber la Baronne et ses hommes pour suivre en urgence l'Hermine. dans le tombeau du Runka les PI doivent affronter leur propre peur, Qui leur inspire des visions effroyables (n'est ce vraiment que leur peur?). Ils surmontent leurs démons intérieurs, ils découvrent le Tombeau, et l'Hermine se lance alors dans un difficile rituel, qui consiste à régénérer le Runka malade en lui transférant l'énergie de la Pierre de Lumière,Les PI doivent le protéger durant le cérémonial. Ils affrontent l'Engeance, ultime rejeton de la "Chose". Finalement le Runka est sauvé, et sa lumière brille d'une force renouvelée qui chasse la brume et les créatures d'Istan et Nople.


Épilogue (ça va prendre un moment à écrire et à "polir") :

http://www.youtube.com/watch?v=K480BTMTpvo (You are my Sunshine)

"Nous partîmes quinze mille, nous revîmes cinq cents..." C'est le refrain de la chanson qui raconte "La Croisade de la Ville Mouvement". Et "avoir le soleil des Syrthes" veut maintenant dire trainer la poisse. Dans la Ceinture de Nux, l'expression sert pour la vérole. A Phénice, quelques monuments aux morts assez discrets ont été élevé, mis globalement la ville n'a pas changé. La chape de plomb des Prôneurs et des Contre-Feux s'est rabattue sur la ville. On note quand même un certain bond technologique engendrée par notamment dans l'utilisation de la Vapeur. Pour les Marcheurs la situation a empiré, on ne leur a pas pardonné d'avoir lâché la croisade, et ils servent de boucs émissaire, c'est tout juste si on ne dit pas "marcheur" pour remplacer le mot "traitre". Che Manego a le plus grand mal à concretiser son projet de dirigeables : c'est pourtant, il en est persuadé, la prochaine grande aventure Phénicienne!

Vous avez tout de même sauvé le Runka, sauvant par la même le Stallite. Moins de deux mois après la libération des stallites, la route entre Istan, Nople et Phénice commence à être relativement sécurisée : des balises de Marcheurs ont été installées à intervalles réguliers, de nouvelles Haltes et de nouveaux monastères sont en construction.et vous apprenez qu'un Consul Phénicien va prendre place dans les Stallites Jumeaux. De Nouveaux remparts vont être construits, et une garnison s'y installera.

Louloute : Elle est toujours vivante mais très marquée. Elle a vue la chose qu'elle vous décrit de cette manière :"Au moins six mètres de haut, un conglomérat de cadavres noircis et décomposés, comme greffés les uns aux autres. Elle exhalait une épouvantable odeur de charogne et elle lançait ses tentacules dans toutes les directions! Elle dévorait les croisés vivants!" (Sous l’emplacement de la créature vous découvrez un tunnel qui menait directement vers le Runka... Évidemment il serra rebouché rapidement). Elle semble profondément traumatisée et n'ose plus quitter le Stallite, persuadé qu'"ELLE" rode toujours a l'extérieur...

La Baronne Cascatelle : Écrasée sous des blocs de pierres, à la merci de la créature, elle a été sauvée par une courageuse croisée "brandissant une épée lumineuse", elle a survécu à la Croisade, mais avec sa jambe abimée, elle ne pourra plus jamais combattre comme avant. Elle pense que celle qui l'a sauvé s'est ensuite dirigé vers le Sud à priori vers le Stallite de Nah. Elle n'ose pas retourner vers sa famille à Phénice, la Baronnie Cascatelle s'est refermée sur elle même après s'être brulé les ailes...

Letho Gdanz : Il a préféré rester dans les Syrthes plutôt que de retourner vivre à Phénice qui ne l’accueillerait pas en grand héros, devant le monstrueux carnage dont on le tient responsable. Letho a conservé malgré tout, son titre de Bellatore. Il vous nomme Commandore pour votre dévouement (sans l'influence de la Pierre, il redevient plus .. humain), et vous propose un équipement de qualité (issu de la Croisade) et des responsabilités si vous en désirez.

Aton Sumak : Il a repris conscience et dois rester dans la Stallite le temps que la contamination régresse suffisamment pour qu'il puisse être soigné, sans être tué. Ca lui prendra quelques années s'il arrive à résister à des envies de viande crue et de meurtres...

L'Hermine : Il se charge de votre initiation, et vous met en contact avec les maisons. Il serra votre "contact", c'est un grand privilège vu sa position. Grâce à son influence vous vous voyez offrir une assez belle maison dans le quartier sud de Nople, en remerciement pour vos actions héroïques lors de la Croisade. Afin de mettre au clair certains "détails" (dont les rêves et l'apparition dans la tunnel) ne Phalange de Lumière (une idée de l'Ambre qui prenait votre groupe pour modèle pour défendre l'idée) a été envoyé loin vers l'Est en direction de la Mer d'Aral. L'expédition s’appelle "Sarakesh".

Othero : Son aide a été précieuse pour détruire le Léviathan alors qu'il faisait route vers Phénice... Il choisit de rester sur Istan et Nople pour participer à la reconstruction et peaufiner quelques projets.

L'Ambre : Selon une rumeur persistante dans les maisons il serrait toujours vivant, poursuivant certainement ses propres projets. On dit même qu'il aurait des enfants cachés?

http://www.youtube.com/watch?v=CD2jqD7rGNI (Illuminate me)

Ce que vous avez appris :

Sous chaque Stallite sommeillent un ou des Runkas, des êtres de lumière, ils se régénèrent au contact du magma après la dernière grande bataille contre les Shankr. La pluie de météorites noir a ralenti leur effort. Ils sortent parfois pendant de très courtes période de leur sommeil pour essayer de communiquer avec leurs frères sous la forme de "champs stellaires" magnifiques perceptibles parfois par les êtres humains.

La Pierre étais constituée de l'Archessence concentrée des Runkas sous le Stallite de Phénice et a permis de sauver leur camarade mis mal en point par la Créature.

Les Elus sont des êtres humains exceptionnels possédant un pouvoir "magique", ce pouvoir est lié au Runka et à la Maison dont il fait partie. Seuls les hasards de la génétique donnent ce talent exceptionnel. Les Elus sont très rares et très souvent des héros importants de leur temps. Ne les dépassent en puissance que les "Avatars", des personnes capables de matérialiser une infime partie de la puissance d'un Runka, il n'y a eu que deux cas avérés, dont l'un ne serrais autre que Phénix, fondateur de Phénice!

Les Maisons (au nombre de Six, la Septième serrait "perdue" ) pensent qu'il n'y a pas de Shankr sur la planète, mais que le Konkal essaie d'appeler un Seigneur des Ténèbres (un Seigneur Shankr). Elles pensent qu'un jour les Runkas sortiront de leurs tombeaux à rêve pour se dresser de nouveau sur Terre, feront disparaitre le Noir Nuage et la bataille finale contre les Ténèbres sera lancée.

Gaia est une "nouvelle venue" dans l'équation. Entité semi consciente elle semble tirer sa puissance du lien entre tout les êtes vivant et ne s'intéresser qu'à l’équilibre qui a été rompu entre les Ténèbres et la Lumière. Elle ne semble pas vraiment apprécier que les Runkas viennent s'abreuver à sa source ou que les Ténèbres aient rendu la Vie si difficile, elle est probablement à l'origine d'une certaine adaptation des formes de vie évoluées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Art de la Croisade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Croisade écarlate
» La Croisade Ecarlate
» [1000pts - Partie amicale/collection] Louis IX en croisade !
» Grande Croisade + Empereur ?
» [DCA 2011] - Croisade Excalibur - Graal Templars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose des Vents Montpellier :: Les oubliettes de la rose des vents :: Dark Earth-
Sauter vers: