Rose des Vents Montpellier


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Agone] Chroniques Harmondiennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ludo
Héros
Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1505
Age : 31
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1489
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Ven 8 Mar - 20:36

Saison 2 - épisode 7, par la Silhouette Carmin.

J'ai passé une nuit affreuse. Cette forêt n'est vraiment pas à la hauteur de mon manoir Abymois. Enfin, faisons contre mauvaise fortune bon coeur, j'ai pu apprendre beaucoup de choses.
Notamment, je ne suis pas la seule à avoir élu domicile dans cette forêt. J'ai eu d'ailleurs bien du mal à ne pas me faire repérer, l'autre occupant des lieux, un minotaure qui se cache certainement de l'inquisition liturge, est, je dois bien l'admettre très fort. Et plutôt subtile pour une grosse vache.

Je le soupçonne de ne pas être qu'un simple minotaure, il doit être très haut placé dans la hiérarchie des flammes. De là à penser que les autres flammèches sont ici sur son ordre, il n'y a qu'un pas. Que je ne franchirais que lorsque j'aurai plus d'information.

Je vais rester à l'affut et apprendre tout ce que je peux. Après tout, mon maitre sera ravi d'apprendre ce qui se dira dans leur petite réunion...

_________________
Hall of fame :

Henry Chardon-Blanc, L'Errance. Un oneshot de Chisto.
N'riak'xilsen, le lézard normal. Shaan.                              Robert Greenfield, papy ninja. Z-Corps.
Louis Kawada, le tao nihiliste. Anima.                            
Patrick Greenfield, le dandy flambeur. Deadlands


Meujeu sur :                                                          
Agone
Doctor Who


Avatar by Cutereaper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Apprenti GodKiller
Apprenti GodKiller


Nombre de messages : 921
Coups critiques : 963
Date d'inscription : 04/05/2013

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Mar 28 Mai - 17:38

extrait du journal de Tasiel Courstoits:

Yukio a décidément des moeurs et fréquentations curieuses; rien de très étonnant venant d'une farfadine mais tout de même.
Entre son addiction pour le miel, sa faculté de parler pendant des heures, son language qu'elle semble la seule a vraiment comprendre et ses amis...

Ces derniers ont des propos forts intéressants par ailleurs, pas du tout prudent mais forts intéressants.
Autant les histoires de cavaliers et d'échiquier de la farfadine reste enigmatique (je me doute bien qu'il s'agit d'une sorte de code mais je n'ai pas encore réussi à en percer les mystères),
autant les enfants "brillants" de ses amis me parlent assez clairement. Si j'avais encore un doute sur la qualité d'inspiré de Yukio, ils les ont levés; en ce qui les concerne également d'ailleurs.

Un groupe d'inspiré, voila qui est intéressant; mais par contre qu'elle imprudence de leur part! Parler aussi ouvertement devant un inconnu...
Je veux bien imaginé que leur discours puisse paraitre enigmatique pour un terne, mais les serviteurs de l'ennemi ne sont pas aussi ignorants!

Je vais attendre un peu avant de révéler ma propre flamme, mais lorsque ce sera fait, j'aurais deux mots à leur dire sur ceux (et ce) qui nous chassent...
ils ne semblent pas en avoir conscience ou du moins assez peur; et je ne tiens pas à ce que leurs imprudences me dévoilent aux yeux de l'ennemi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo
Héros
Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1505
Age : 31
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1489
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Dim 2 Juin - 19:03

Saison 2 - épisode 10, par la Silhouette Carmin.


J'arrive enfin à avancer un peu dans la mission que je me suis choisie de comprendre ce que manigance mon groupe de petites bougies. Après avoir perdu leur trace un moment suite à l'incendie du village, je les ai retrouvé à Lorgol, la plus proche des villes désignées par le minotaure mort.

J'ai réussi à me mettre le doigt sur ce qui clochait chez notre ami du désert, et ai fait le nécessaire pour qu'il soit éjecté du tableau. Il semble aussi que la pimbêche blonde ai déserté d'elle même, dommage, elle les ralentissait plus qu'autre chose.

Malheureusement ces micros incendies sont en train d'échapper à tout contrôle, deux qui s'éteignent, deux qui se rallument. Et ces deux là sont mages en plus. La petite en rouge, qui a au moins du goût en matière vestimentaire, semble connaitre les autres, il faudra que je me méfie d'elle. Le grand échalas est trop réservé pour être honnête, je n'aime pas ça non plus.

Ils ont aussi récupéré une fille et son frère, la gamine est enceinte d'au moins 5 mois, et semble constamment sous l'effet de l'herbe à lutin, je ne sait pas pourquoi il ne la revende pas à un bordel. Le garçon, lui, est intéressant. Je ressens quelque chose de très fort en lui,il faudra que je m'y intéresse un peu plus, surtout que comme mes futurs cendres ne semblent toujours pas être des lumières, ils l'ont laissé tout seul à l'orphelinat de préceptorale, sans aucune surveillance.

Outre ces changements d'acteurs, il semble que mes faibles lueurs continuent de jouer une pièce basée sur un comique de situation dû à une enquête menée par des amateurs. Tant mieux, je prend de l'avance, ça me laissera le temps de planifier la suite ...

_________________
Hall of fame :

Henry Chardon-Blanc, L'Errance. Un oneshot de Chisto.
N'riak'xilsen, le lézard normal. Shaan.                              Robert Greenfield, papy ninja. Z-Corps.
Louis Kawada, le tao nihiliste. Anima.                            
Patrick Greenfield, le dandy flambeur. Deadlands


Meujeu sur :                                                          
Agone
Doctor Who


Avatar by Cutereaper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo
Héros
Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1505
Age : 31
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1489
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Jeu 20 Juin - 17:22

Saison 2 - épisode 11, par la Silhouette Carmin.

Allons bon !
Vraiment ces gens sont difficiles à cerner. Juste au moment où je relâche ma vigilance, pensant qu'ils sont trop occupés à tourner en rond pour faire quoi que ce soit de génant, ils manquent de me tomber dessus par hasard dans un couloir d'orphelinat. On dirait qu'ils ont enfin décidé de s'intéresser au garçon. Cela va rendre mon approche plus difficile, mais les hommes, même à dix ans, sont tous les mêmes, je ne me fais pas trop de souci.
En revanche, le guet de Lorgol semble plutôt efficace, et à cause de leur intervention dans le combat de la roulotte, j'ai perdu la trace du "Keshite", ce qui est très fâcheux. 
Mes lucioles personnelles ont d'ailleurs retrouvé la roulotte. Qu'ils s'amusent donc à enquêter sur son contenu, ce qu'elle contenait d'important s'est envolé.

Heureusement, leur enquête semble stagner, je suis donc tranquille de ce côté là, cela me donne assez de temps pour vérifier mes propres hypothèses. J'en ai bien besoin car je dois bien admettre que les visons d'un marin au cerveau brûlé par le sel, ou le témoignage d'un prédicateur fou ne sont pas vraiment concluants.

J'espère que mon entretien avec le farfadet au chapeau, ce soir, sera plus intéressant.

_________________
Hall of fame :

Henry Chardon-Blanc, L'Errance. Un oneshot de Chisto.
N'riak'xilsen, le lézard normal. Shaan.                              Robert Greenfield, papy ninja. Z-Corps.
Louis Kawada, le tao nihiliste. Anima.                            
Patrick Greenfield, le dandy flambeur. Deadlands


Meujeu sur :                                                          
Agone
Doctor Who


Avatar by Cutereaper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo
Héros
Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1505
Age : 31
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1489
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Jeu 8 Aoû - 14:54

Saison 2 - épisodes 12,13,14 par la Silhouette Carmin.

J'enrage !!
Ne pas avoir pu entrer dans cette horreur de tour printanière me met dans tous mes états. Je ne sais pas à quel rituel ils se sont livrés à l'intérieur, mais toutes me petites bougies en sont ressorties avec un air très satisfait. Je n'aime pas ça du tout, j'ai l'impression que cette histoire est en train de m'échapper.

Mais reprenons du début.

D'abord il y eut cet épisode juste derrière la boutique du farfadet au chapeau. Certainement un coup de chance de leur part, mais il était encore trop tôt pour une confrontation frontale. Je ne pus m’échapper que de très peu. Je ne sais pas exactement ce qui se dit à l’intérieur, mais le chapelier fou a semblé leur faire des confidences qui les ont tout chamboulés.

Le soir même, mon chandelier à quatre branches personnel s'est rendu, guidé par le rimailleur, dans le quartier lutin des combles, jusqu'à une maison d'aspect extérieur banal. Ils  sont restés fort longtemps à l'intérieur, et sont ressortis avec un air encore plus déboussolé qu'après leur entrevue avec Bouclefer. Ils se sont ensuite retirés dans leur auberge, probablement pour préparer leur prochaine action.

Jusque là, je maitrisais la situation. Et j'avais toujours accès aux gosses. C'est le lendemain que les choses ont mal tourné. D'abord, quelqu'un a décidé d'engager un surveillant pour le gamin. C'est gênant, et cela entraine pas mal de questions.
Pendant que je tentais de découvrir qui pouvait bien s’intéresser aussi à lui, mes petites bougies se sont mises en mouvement. Elles sont allées chercher quatre lutins que je ne connaissais pas, et sont parties chez le chapelier. Le temps que j'y arrive moi même, tout ce petit monde était déjà reparti, accompagné dudit farfadet et de deux de ses gardes, direction un entrepôt des docks, pour en sortir un nouveau farfadet. Ensuite, et c'est là que j'ai vraiment perdu pieds, ls sont partis en direction des milles tours. J'ai réussi à les suivre malgré la vigilance d'un de leurs nouveaux amis lutins, mais ils se se sont rendus directement dans la tour nommée Philistéris. Dédiée au printemps par un satyre mort depuis des siècles. Mais comme je ne suis pas une mangeuse de salade moi, je n'ai pas pu les suivre.
Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais ils ont envoyé deux gardes assurer leurs arrières. Et ce sale petit magicien aux grands airs, bien que n'étant pas présent, ne devait pas rôder très loin, j'ai faillis être remarquée par son familier.
Pour couronner le tout, mon nouvel adversaire avait un autre de ses agents sur les lieux, il a l'air de s’intéresser de prêt a toute cette affaire. Il faut vraiment que je découvre son identité.

Bref, je crains de n'avoir encore sous-estimé ces idiots, mais, par la ténèbre, ils ne m'auront plus, j'en fais le serment !

_________________
Hall of fame :

Henry Chardon-Blanc, L'Errance. Un oneshot de Chisto.
N'riak'xilsen, le lézard normal. Shaan.                              Robert Greenfield, papy ninja. Z-Corps.
Louis Kawada, le tao nihiliste. Anima.                            
Patrick Greenfield, le dandy flambeur. Deadlands


Meujeu sur :                                                          
Agone
Doctor Who


Avatar by Cutereaper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo
Héros
Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1505
Age : 31
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1489
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Ven 4 Oct - 15:24

Saison 2 - épisode 15 par Ssilena.

Ma mère,

C’est du bateau vers notre nouvelle destination que je vous écris la présente. Les scirconsstansces me forscent à reprendre la plume malgré vos recommandastions sur la disscrétion nescesssaire à notre réusssite.
Ma nature me rattrape plus vite que je ne l’avais prévu et à l’évidensce On veut me rappeler que ma présensce ssera bientôt requise… La Dame, ssans doute un peu aidée néanmoins, a jugé bon de mettre sur notre route un nouveau compagnon, pour le moins voyant. Après avoir réusssi à le ssemer une bonne partie de la journée, la ssoirée nous a apporté la confirmation qu’il nous était imposé et qu’il sserait plutôt inopportun de refuser sce protecteur, je crains que mes acstions réscentes ne ssoient montées à des oreilles trop attentives, apparemment ma propre défensse n’est plus jugée ssuffisante. On a préféré nous adjoindre sce monstre de trois bons mètres, à l’arme ssans doute inversement proporstionnelle à sson intelligence, comme ssouvent chez sce peuple, et pour ne rien arranger la violensce ssemble être également sson mode de communicastion avec sses petits sserviteurs. Nous avons néanmoins déscidé d’utiliser sses capascités, ne sserait-sce que pour les connaitre, pour en apprendre pluss ssur la mysstérieuse femme nous ssuivant, comme prévu peine perdue mais l’avantage étant que nous n’en n’étions pas désçus.
Finalement le petit représentant que nous attendions ss’est présenté aux abords de la ville où nous avons pu lui expliquer la ssituation et la remettre entre sses mains plus misssionnées, avant de partir au plus vite à notre prochaine étape que nous devrions atteindre bientôt.

Avec mes respectueuses salutations,
Votre toujours dévouée Ssilena.

_________________
Hall of fame :

Henry Chardon-Blanc, L'Errance. Un oneshot de Chisto.
N'riak'xilsen, le lézard normal. Shaan.                              Robert Greenfield, papy ninja. Z-Corps.
Louis Kawada, le tao nihiliste. Anima.                            
Patrick Greenfield, le dandy flambeur. Deadlands


Meujeu sur :                                                          
Agone
Doctor Who


Avatar by Cutereaper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisto
Aventurier(e) de renom
Aventurier(e) de renom
avatar

Masculin
Nombre de messages : 529
Age : 29
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Arts, jdr, lecture, écriture, boardgames, piano
Coups critiques : 511
Date d'inscription : 30/06/2010

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Ven 4 Avr - 12:13

Des serpents. Partout, des serpents qu'il ne faut pas écraser. Se déplacer dans cette ville est un véritable calvaire. À cette engeance grouillante qui rend fastidieuse la moindre traversée de rue s'ajoute une liberté de circulation fortement réduite par les lois en vigueur.

Ssilena nous permet de nous déplacer avec elle en qualité d'esclaves, déguisements imposés dont elle n'abuse étonnamment pas ; ce statut nous a offert l'opportunité d'apprécier l'architecture ophidienne, laquelle est de très bon goût quoique sans doute fortement vulnérable aux dégradations.
Les boutiques sont tenues par des esclaves qui pratiquent une variation des prix allant du simple au double selon que le client est ou n'est pas une méduse. Notre amie serpentine m'a aidé à obtenir des pigments rares pour un prix décent, ce qui représentera une réelle satisfaction une fois qu'elle me rendra mes autres pigments que je la soupçonne de dissimuler. Elle fait preuve d'un intérêt pour mes affaires qui m'amuse autant qu'il m'intrigue. Je l'ai peut-être jugée trop vite.
Les étoiles reconnaîtront la patience dont je fais preuve. Et pas seulement avec elle.
Si Glenn fait un compagnon de voyage tout à fait supportable, et même utile en certaines situations lors desquelles il ne dort pas, le magicien qui nous accompagne fait preuve d'une hostilité et d'une méfiance nuisibles au bon déroulement de mes desseins. Il suinte la crainte et le soupçon par tous les pores de sa peau. Bien que ses dons s'avèrent puissants et adaptés à différentes situations, faisant de lui un outil très utile, s'il persiste je devrai l'écarter. Ma mission l'exige.
Je ne peux néanmoins en vouloir qu'à moi-même, j'aurais dû me montrer plus prudent et anticiper ma fuite forcée. Abandonner mes affaires comme cela, sans opportunité de les récupérer, les laissant à la vue du premier venu, est une erreur que je n'aurais jamais faite auparavant, et qui m'a coûté un temps précieux.
Je m'amollis, les années m'ont émoussé, et je ne peux me le permettre, pas avant d'avoir atteint mon but. Je n'entrevois d'ailleurs toujours aucune solution...comment faire ? Chaque piste semble une impasse... mais nos rapports récemment plus étroits avec le Conseil font naître un espoir en moi. Peut-être trouverai-je ce que je cherche par leur biais. Sans doute pas de bonne grâce, et cela aura un prix... mais s'ils peuvent m'aider...

Trêve de réflexions stériles. Je m'égare. Nous sommes donc entrés en contact avec notre cible, une fée noire comédienne de son état, qui se produit dans une troupe sans grande envergure, au Théâtre des Deux Coups. Nous nous sommes présentés à elle sans lui révéler la raison exacte de notre présence, et lui avons demandé de nous suivre en invoquant des histoires de fées noires. Si elle n'a pas opposé un refus catégorique, elle semble cependant très attachée à sa troupe et ne partira probablement pas tant qu'ils auront des représentations. Le sort nous est sans doute favorable, des dissensions existent au sein de leur petite communauté, il sera aisé de les nourrir, et la clef pour convaincre la fée noire réside dans ces liens affectifs qui les rassemblent dans ce théâtre... notre tâche sera apparemment facile, tout particulièrement suite à l'intervention publique de l'un des comédiens, lequel entretient une relation plutôt intime avec la femme du metteur en scène et a jugé utile de le faire savoir. Ou est-ce avec celle du propriétaire ? Je ne m'en souviens guère, la fatigue et ces satanées odeurs de parfums m'embrouillent, j'y penserai à tête plus reposée, dans un air plus sain.

Mes yeux s'égarent sur mes pigments. Plus qu'un, et je pourrai achever ce nouveau tableau. Il ne me manque que le printemps... l'autre détail, lequel me tracassait, a trouvé sa solution dans la Flamme. Plus qu'une nuance, et je pourrai transfigurer les saisons dans la plus brûlante des œuvres !

Je clos ici mon journal, je les entends qui arrivent.

_________________
                         
Pard Sanguiris et son fouet "Jolie Coquine", touche-à-tout sympathique enrôlé dans la Patrouille (Oltrée!)
Kemhal, le Vrai Homme, colosse prêtre-chasseur, aux armes d'os et de sang (Oltrée!)
Neleos Kêimon, caïnite manipulateur, idéaliste et trop curieux, à trop se pencher sur l'abysse, il y est tombé (Vampire Dark Ages)


Maître de jeu à Night Circus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo
Héros
Héros
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1505
Age : 31
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1489
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   Sam 18 Oct - 14:56

Introduction à la saison 3

ENFIN, ENFIN JE L'AI RETROUVÉE !

Ils m'ont vaincu vaincu, ils m'ont humiliés, ils ont rendu mon existence plus misérable que celle des ternes qui se trainent à mes pieds. Ils m'ont pris tout ce que j'avais, ho oui... Tout ce que j'avais

Mais ils ont fait une erreur... Ils m'ont laissé en vie.

Une vie que j'ai d'abord appris à haïr, mon Maitre n'est pas clément avec ceux qui l'ont déçu, non, non, non il ne l'est pas, il ne l'est pas. Oh comme je l'ai haï cette vie ! Mais j'ai enduré, j'ai enduré. J'ai supporté tout ce qu'Il a jugé bon de me faire subir. J'ai puisé ma force dans la haine. Mon Maitre est un être extrêmement intelligent. Il me savait capable de tenir. Il me savait capable d’endurer. Et Il savait que la haine me rendrait plus forte.

La haine de la vie. ELLE M'A RENDUE PLUS FORTE

Ho, mais ma haine n'est pas brulante. Elle est comme un glacier, épaisse, puissante, destructrice. Surtout, comme les glaciers elle était pour un temps canalisée par une vallée. Une vallée qui était la recherche, qui était la traque, qui était le plaisir mêlé de frustration de la chasse oui, de la chasse. Cette vallée a guidé le glacier de ma haine jusqu'à son terme. Et à présent... à présent ...

A PRÉSENT JE L'AI TROUVE !.
Je l'ai retrouvé. Une d'entre eux, la pire. Trainée, putain, traitresse...
A présent la vallée est arrivée au bout de son chemin, elle va s'ouvrir sur la plaine et libérer le glacier.

LIBÉRER MA HAINE !

Mais il serait trop simple de tout écraser sur mon passage trop simple, trop facile, trop tentant. L'envie en est tellement forte qu'elle me fait mal. MAL. Mais il serait trop simple de détruire, de mutiler, de tuer, de d’annihiler. Il est contre De plus Il n'accepterait pas un nouvel échec. La haine me donne de la force, mais elle n'est qu'un instrument, elle ne doit pas me dominer. C'est Sa volonté, c'est Son plan SON PLAN. Le glacier doit savoir se faire ruisseau, sapant les rocs les plus durs, petit à petit, petit à petit.

Il me faut me calmer oui, du calme, du calme JE SUIS CALME. Il me faut renforcer mes positions. Ne pas attirer l'attention du frère maudit de mon Maitre, ne pas interférer dans ses plans avec l'est. Saper, détruire petit à petit. Créer des alliances, trouver des partenaires, devenir plus forte. Agir comme le serpent qui mord, puis attend, admire, l'agonie de sa proie avant de s'en repaitre.
J'attendrai.

C'est ce qu'Il attend de moi. J'attendrais.

Mais quand viendra le moment, alors tout sera détruit par ma haine, tout sera annihilé...

TOUT SERA ÉCRASÉ

_________________
Hall of fame :

Henry Chardon-Blanc, L'Errance. Un oneshot de Chisto.
N'riak'xilsen, le lézard normal. Shaan.                              Robert Greenfield, papy ninja. Z-Corps.
Louis Kawada, le tao nihiliste. Anima.                            
Patrick Greenfield, le dandy flambeur. Deadlands


Meujeu sur :                                                          
Agone
Doctor Who


Avatar by Cutereaper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Agone] Chroniques Harmondiennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Agone] Chroniques Harmondiennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Agone] Chroniques Harmondiennes
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Agone
» [Achat] Agone
» Le Souffre Jour : Agone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose des Vents Montpellier :: Les tables de jeux en cours :: AGONE-
Sauter vers: