Rose des Vents Montpellier

Communauté rôliste à Montpellier et alentours.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !

Aller en bas 
AuteurMessage
Moklo
Héros
Héros
Moklo

Masculin
Nombre de messages : 3084
Age : 31
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Jdr, JV, GN, etc
Coups critiques : 3306
Date d'inscription : 04/03/2010

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeJeu 26 Mai 2011 - 14:39

Sur ce fil de discussion, les joueurs de ma tablée du Gaïa Express sont invités à partager leur vécu, leurs sentiments sur leurs aventures, la raconter ou la résumer, griffoner des notes communes ou partager leurs frayeurs, soulagements ou moments de joie... Bref, c'est l'endroit où s'exprimer sur le sujet entre les parties !

PS: évitez tout de même de papoter de trucs qui font avancer vos raisonnements dans les intrigues si la partie s'est arrêtée en plein suspense où vous n'avez pas le temps de parler, par exemple... merci ! Smile

La plume est à vous ! study

_________________
Moklo sait que le monde est une scène où l'on peut se produire même sans scénario.

MJ d'Anima:Beyond Fantasy, de mon JdrA Zelda, un peu de L5A, et avec de la chance un jour de Nobilis, Krystal, Ryuutama, Dragon Age, Ars Magica, Keltia, Disque-Monde, Dieux Ennemis, Stella Nova, Shades, Cthulhu et mes autres adaptations en cours (Final Fantasy Crystal Chronicles, Sakura Card Captor...).
En jeu moins traditionnel, guide de Prosopopée, Psi*Run et Yokai à l'occasion en attendant de m'approprier Inflorenza, Sur les Frontières, Sortir des Faubourgs, Happy Together et Into the Woods.
Possibilité de faire découvrir Shayo, Insectopia, Contes Ensorcelés, Chroniques Oubliées Mini.


Je m'occupe de cette communauté depuis pas mal de temps et toute nouveauté me ravit et attise ma joie d'Admin !

Avatar: "The Traveler" par Luthien Thye
Revenir en haut Aller en bas
http://yetinouard.deviantart.com
Yazh
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Yazh

Masculin
Nombre de messages : 419
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Geodis Calberson
Coups critiques : 383
Date d'inscription : 27/05/2009

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeJeu 26 Mai 2011 - 18:51

Et bien je m'y colle pour ce premier exercice:

Jour 1:

Ludovic (Ludo), Marine (Marine), Yoann (Chisto) et moi-même (Yannick/Yazh) avons décidé en un mercredi après-midi bien ensoleillé comme il faut d'aller faire une petite promenade au Lunaret... histoire de voir nos amis les bêtes et de nous aérer l'esprit après une semaine JDR bien remplie !!

Bon à voir la tête de Ludo j'ai tout de suite pensé qu'il nous accompagnait plus trainer par Marine qu’intéresse par les animaux... Bon faut dire aussi que je n'avais rien d'autre à faire... Yoann je ne le connaissais pas avant mais bon c'est visiblement un bon gars... puis bon c'est un rolliste après tout !!!

Et bien nous partons pour faire le grand tour histoire de ne pas nous fatiguer à la marche et surtout tant mieux pour moi car visiter oui marcher non... mais bon je me suis bien garder de le dire... Sans être transcendant, le parcours fut plaisant: loup, girafe, âne (merci marine pour l'histoire de la croix sur le dos de l'âne), paon (dont le cri fait lééééon) enfin un parcours fort bien plaisant.

----------------------------------------

Les choses se sont compliquées quand nous avons commencé à voir des animaux hors de leurs enclos... au début c'était un chimpanzé dans une cage d'oiseau, un âne sur le sentier que Yoann s'est empressé de caresser... La ou nous avons commencé à nous poser des questions c'est quand nous nous sommes trouvés nez à nez avec un bison, ou buffle (déjà je ne suis pas calé en animaux mais sous l'effet de surprise je crois que j'ai plus chercher un moyen de m'effacer que de mettre un nom sur sa race)... d'un commun accord nous avons contourné une tour au centre du zoo afin de laisser passer l'animal quel qu'il soit...

Sur la voie théorique du retour nous avons croisé une poussette vide, non seulement vide à l’intérieure mais aussi personne pour la pousser... sur ce constat nous avons remarqué que l'ensemble du zoo nous paraissait bien vide depuis une bonne heure en terme d'humain...

Étaient-ils tous partis ? Avaient-ils tous fuis... Il était donc temps à notre tour de partir d'ici, nous ne savions pas sur quoi nous pouvions tomb....

Yoann -(chuchotement) "Un lion droit devant il est temps de tourner les talons"

Il avait pas fini sa phrase qu'il était déjà parti, je le suivais de près. Ludo dans un élan de courage s'est enfui dans une panique la plus totale Marine le suivant. Le lion nous suivant en trottant nous nous sommes séparés au premier croisement...

(Le reste à suivre...)


Dernière édition par Yazh le Ven 27 Mai 2011 - 0:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ludo
Héros
Héros
Ludo

Masculin
Nombre de messages : 1510
Age : 33
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1494
Date d'inscription : 28/04/2009

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeJeu 26 Mai 2011 - 20:07

C'était un bison :
[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Bison-prairie
Revenir en haut Aller en bas
Yazh
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Yazh

Masculin
Nombre de messages : 419
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Geodis Calberson
Coups critiques : 383
Date d'inscription : 27/05/2009

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeJeu 26 Mai 2011 - 23:45

(suite)

Nous nous sommes donc séparés, avec Yoann après une trotte forcée de quelques mètres nous avons remarqué que le lion nous suivait. Nous repassions sur le chemin ou se trouvait la poussette vide. La distance entre nous deux et le lion m'a laissé le temps de mettre le feu à la poussette, espérant que celle-ci détourne l'attention du félin. Le tissu de la poussette commençait à crépiter et à dégager de la fumée noir... Visiblement le lion était assez repus et termina sa course à la poussette fumante !!

Après réflexion et en passant à côté d'un enclos de zèbre, nous avons fait une course à l’intérieure de celui-ci pour prendre quelconque objet qui nous serait utile... Tout ce que nous avons trouvé et emporté est une fourche et du foin.

10 minutes de routes plus loin je décidais de prendre mon téléphone pour nous repérer, (merci technologie), cependant et j'en suis sur, il était dans ma poche, une fois sorti il disparu, comme volatilisé. Nous avons tous deux vus ce phénomène. Il était vraiment temps de se diriger vers la sortie.

Yoann reçu un appel de Ludovic... visiblement il avait rejoint la sortie bien avant nous... et pour nous faciliter la tâche, Marine et Ludo nous ont allumé un feu afin de se diriger vers la sortie... merci à eux !

Une fois à la sortie Ludo et Marine nous expliquent qu'avant la disparition d'un premier garde du zoo, il leur a expliqué que le zoo à eu un problème (qu'il n'a pas su expliquer) ce qui a entrainé la fuite des animaux. Un deuxième garde paniqué par la disparition (évaporation de son collègue), escalada les grilles de sortie (fermée pour l'occasion) et disparu comme un nuage de vapeur que l'on couperait en deux. En fouillant les lieux (la gitoune de l'entrée du zoo), Ludo et Marine prirent une valise de pharmacie (alcool, gazes, bandages...) et un fusil à fléchette avec une sacoche de fléchettes et trouvèrent un téléphone qui se trouvait être le mien.

Yoann et moi-même en ayant entendu ça, nous ne pouvions le croire... sans presque aucun soucis Yoann et moi avons décidé de passer la barrière de sortie ensemble.

Malgré une une légère peur (voir forte), avec les animaux, les personnes qui se volatilisent... l'idée toute bête de traverser le trottoir d'en face nous faisait frissonner. Malgré toute attente nous avons bien réussi à traverser, nous nous sommes regardés comme soulagés de ce périple et nous nous sommes retournés pour inviter nos compères à traverser, tout ce que nous avons eu en guise de paysage est un enclos d'autruche. Complétement dépité et au milieu d'un enclos nous savons au moins que nous ne pouvons sortir d'ici !!

(A suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
Moklo
Héros
Héros
Moklo

Masculin
Nombre de messages : 3084
Age : 31
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Jdr, JV, GN, etc
Coups critiques : 3306
Date d'inscription : 04/03/2010

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeMer 8 Juin 2011 - 18:33

Ensuite, si je me rappelle bien, vous avez vite cherché à retrouver la fumée, en combattant au passage un émeu aigri, et en récupérant de la paille et une fourche dans l'enclos d'ânes. Et vous avez entendu une sirène de pompiers approcher, puis cesser subitement, les une comme les autres. Vous avez fini par revenir à l'entrée (après avoir croisé un gorille poursuivi par un guépard, ou l'inverse XD), où tous ensembles vous avez vandalisé les distributeurs, piochant snacks, canettes et bouteilles d'eau, avant d'avoir l'immense idée d'aller voir ce qui se passait à l'épicentre du phénomène, et donc au centre du zoo... Où se trouve une tour.

Donc tout le monde se met en route avec prudence, ne croisant pas grand chose d'ailleurs, vers cet édifice central. Arrivé là, vous avez pris l'extincteur accroché au mur du petit rez-de-chaussée, et êtes montés à l'étage... où se trouvait une étrange lumière blanche mouvante en lévitation. Tout à fait dubitatifs, Yannick a fini par toucher la lumière, qui émit une note claire, à sa grande surprise. La lumière s'étendant autour d'eux, nos chers aventuriers du Lunaret se rapprochèrent chacun leur tour avec plus ou moins d'entrain, faisant émettre à chaque fois à la lumière une note différente. Quand ils eurent tous la main dessus, la lumière les enveloppa, et.... paf, blackout.

Introduction terminée !

***************************

Episode 1, première partie:

Réveil général sur une sorte de plate-forme de métal sombre rattachée à un énorme pylone central, en plein soleil. Tout le monde a l'air entier avec toutes les affaires récupérées. Par contre les snacks ont fondu en une grosse tâche de chocolat. En se rapprochant du bord, les yeux assaillis par la grande luminosité des lieux, Ludo finit par constater qu'ils sont trèèèèès en hauteur, au-dessus de ce qui semble une étendue désertique. Au loin, la silhouette d'énormes colonnes noires se dessinent. Le temps de se demander où ils ont bien pu tomber, de constater l'absence de réseau, et de flipper un bon coup, les 4 se remettent en marche avant de cuire sur place, constatant qu'une passerelle très longue du même métal semble partir de la plate-forme vers une des autres tours.

Ils errèrent donc quelques heures entre passerelles et plates-formes, sous les jérémiades de Marine particulièrement bouleversée, constatant que certaines d'entre ces structures étaient incomplètes ou répondant à des schémas pas forcément logiques ou pratiques. De plus, deux découvertes palpitantes: une sorte de crâne de fourmi de la taille d'un casque de moto, et des motifs de boulonnage des plaques non réguliers.

Enfin, sur une des rambardes, un signe de vie: un vieux bout de tissu noué. Considérant ça comme un repère pour trouver la sortie laissé par de précédents visiteurs, Marine, Ludo, Yohann et Yannick foncent vers l'ouest par la passerelle désignée. La plate-forme de la tour suivante semble abriter des gens qui s'affairent autour d'une étrange structure de bois greffée au mégalithe métallique. En arrivant prudemment, ils sont accueillis par une troupe de bédouins visiblement surpris, inquiets et ne parlant pas la même langue. Ils forcent donc sans violence les 4 à attendre près du pilier de la tour, pendant qu'ils finissent leur besogne. En fait, ils hissent grâce à un système de poulies archaïque de gros tonneaux remplis du sable dans lequel sont plantées les tours. La tâche semble éreintante et assez inutile... quand un détail surprend nos montpelliérins: le sable des tonneaux semble faire des vagues quand le tonneau est agité, comme s'il était complètement de la même consistance que l'eau.

Quelques heures plus tard, le soleil déclinant comme la chaleur, les enturbannés les poussent à les suivre, en poussant aussi leurs tonneaux pour les faire rouler jusqu'à un pont de bois et de cordes qui descend vers le désert en contrebas. Une fois en bas, ils font la connaissance d'un certain Guillaume, qui semble parler la même langue que les voyageurs perdus, et semble ne connaître ni la France, ni Montpellier, ni le Sahara, et leur soutient qu'ils sont au bord de la Mer de Sable, au Salazar, sur le Vieux Continent. Et que lui comme eux parlent... latin. Déboussolés mais tenant à ce premier repère connu et civilisé, Marine, Ludo, Yohann et Yannick suivent la petite troupe de Guillaume, des "locaux" et de leurs chameaux qui portent les tonneaux de sable liquide. Quatre bonnes heures de marche plus tard, frigorifiés par la température qui a complètement chuté depuis que la nuit est tombée, ils arrivent à ce qui semble être un grand camp de tentes au beau milieu des dunes.

Guillaume leur donne un peu de galette locale et du mouton qui reste sur la broche au milieu du camp, et les amène à une première tente "dispensaire", tenue par un bédouin qui réussit à leur prendre leurs vêtements, plus la veste de Yohann et un bracelet, pour leur fournir en échange des vêtements adaptés au désert. Ensuite, leur guide les amène dans la tente des "étrangers comme eux", bref des occidentaux, et leur désigne un coin où dormir.

Le lendemain matin, en cherchant dans ses affaires, Yohann trouve une étrange carte au fond de son sac. Il l'examine un peu, mais très vite Guillaume les retrouve et leur signale qu'ils vont bientôt devoir repartir pour la tour de métal, histoire de gagner leur droit à rester au camp en travaillant. Ainsi est donc fait, Yohann s'en sort bien mieux que Yannick pour arnacher les tonneaux sur les montures, et la journée se passe en dur labeur, mains usées, et utilisation de l'eau des bouteilles rescapées du zoo en cachette, se doutant que le plastique ne doit pas être familier pour les autochtones. A la fin de cette dure journée, retour au camp, passage devant Philippe, l'intendant (qui tient à son uniforme de majordome) en charge de l'expédition pour parler un peu de leur sort: une seule solution, travailler en attendant que dans quelques semaines tous les tonneaux soient prêts pour le voyage de retour. Et oui, les tonneaux de sable sont collectés "pour faire un jardin"... Bref, Yannick essaye de négocier une place plutôt aux cuisines ou ailleurs, mais sans succès. Tout le monde va donc se coucher après une fruste collation qui laisse Yohann largement sur sa faim.

Au petit matin, la troupe est levée sommairement par des occidentaux, leur laissant tout juste le temps de s'habiller un peu, mais pas de prendre leurs sacs et affaires. Ils sont traînés à l'extérieur de la tente, ou les attend Philippe et deux gardes, les bras croisés et l'air sévère...

**********************

Episode 1, deuxième partie:

"Je vous arrête pour sabotage !" proclame Philippe en désignant les quatre montpelliérins. Incompréhension générale, tentatives de se défendre, refus d'explications... bref, ils sont amenés sans ménagement dans une tente à l'écart, où leurs mains sont ligotées aux poteaux de soutien. Ils passent donc la journée à souffrir de la chaleur et de la privation d'eau et de nourriture, et à papoter entre eux et avec le garde placide et peu coopératif qui les tient à l'oeil en permanence, pour tenter de comprendre ce qui s'est passé. Apparemment, pendant la nuit plusieurs des tonneaux ont été vidés de leur précieuse cargaison, et ils sont les seuls inconnus à représenter des suspects parfaits(surtout parce qu'inconnus et venant de nulle part), bien que peu doués(puisque restés sur place après leur forfait). Le soir venu, un garde vient annoncer que "Saboter aussi les cordages des chameaux pour qu'ils cèdent sous le poids des tonneaux ne va pas arranger votre cas !", au grand dam des prisonniers en attente de verdict.

Peu après cette annonce, le garde va chercher sa relève pour la nuit, laissant les montpelliérins seuls. Mais bien ligotés. Par l'arrière de la tente, débarque un homme du désert avec un couteau, qui leur demande comme il peut s'ils sont bien ceux qui ont vidé les tonneaux. En toute bonne foi, ils nient immédiatement, et l'homme, soudain confus, affirme qu'il ne venait pas les libérer comme ça, mais simplement parce que son peuple ne laissera pas des gens dans le besoin mourir lentement de soif et de faim aux mains d'étrangers sans jugement. Il les libère donc, et les amène discrètement à l'arrière du dispensaire où ils avaient négocié leurs tenues de désert, entre la toile de la tente et la pile de matériel, avec l'instruction de ne surtout pas bouger ni se faire remarquer. Peu après, dans le lointain résonne de joyeux "Les prisonniers se sont échappés ! Fouillez partout !", et Yohann évite de peu que le pied de Marine dépassant de sous la toile ne les trahisse.

Pas vraiment épuisés mais prudents, ils décident de laisser passer le temps en économisant leurs forces, en appliquant un tour de garde, grâce à la montre à gousset de Yohann, puisque tous les portables sont éteints pour conserver les batteries au maximum. Rien de particulier n'est constaté, sinon que quelqu'un a fait deux fois le tour de la tente à peu d'intervalle, et un bruit de frottement dans le sable, juste de l'autre côté de la toile, que Yannick décide d'ignorer, au cas où ce serait un piège ou un serpent. Au matin, la petite troupe de fugitifs se voit envoyer une galette par-dessus le tas d'affaires du dispensaire, et constate que malgré l'absence de vent et de trou au plafond, il y a du sable sur eux, comme si quelqu'un ou quelque chose en avait saupoudré pendant leur sommeil.

Toujours très apeurés par les circonstances, ils passent encore la journée à s'économiser, chuchotant des conjectures sur les évènements farfelus de ces derniers temps et s'inquiétant de leur survie. En toute fin de journée, ils pensent à essayer de mettre en action la carte The Move trouvée plus tôt, en se concentrant en la tenant chacun leur tour. Yohann constate qu'après un certain temps, les grains de sable se mettent à rouler doucement sur sa main en défiant la gravité, Marine qu'elle finit par ressentir confusément ce qui touche la surface du sol comme si c'était elle-même, Yannick que des sortes de motifs en cercles concentriques se dessinent autour de lui, et Ludovic que ses pieds s'enfoncent plus que de raison dans le sable. En essayant de réactiver ces bizarreries, Marine constate que des petis grains se mettent à voleter autour d'elle. La nuit tombant à nouveau sans avoir eu pour autant de nouvelles de leurs sauveurs, retour des tours de garde. Alors que Yohann s'est endormi pendant le sien, Ludovic se réveille en entendant à son tour les étranges frottements en dehors de la tente. Plus aventureux, il soulève très légèrement la toile, et constate qu'un filet de sable qui semble vivant serpente, très lentement, vers leur cachette. Après quelques secondes d'observation abasourdie, il réveille les autres(la technique nez et bouche bouchés semble être, bien qu'extrêmement désagréable, devenue officiellement la façon de faire sortir Yohann des bras de Morphée), alarmé. Et pour cause, le sable avance lentement vers Yannick.

S'ensuit une scène d'expérimentations où petit à petit le "courant" de sable, appelé tentacule par Ludovic, finit par se diviser pour aller vers chacun d'entre eux, remontant sur leurs corps et leurs vêtements lentement, jusqu'à atteindre pratiquement la bouche et l'oreille droite de Ludo qui avait testé de mettre la main en premier et non les jambes. Heureusement le sable ne s'accroche pas très fermement et il est facile de s'épousseter, mais passer la nuit comme ça n'étant pas une option agréable à envisager pour les montpelliérins, ils décidèrent d'agir. Sortant prudemment, bien enveloppés dans leurs djellabas et turbans, ils suivirent le tentacule. Au bout d'une cinquantaine de mètres à la lueur de la lune claire, ils croisèrent une locale qui, surprise, leur enjoignit par signes de revenir vers le campement. Ils étaient partis pour refuser poliment, mais Yannick, dans son argumentation, lui pointa du doigt la piste de sable mouvant. Prise de frayeur, elle partit vers le camp précipitemment, visiblement pour alerter du monde. Angoissés par cette perspective, et que la piste de sable menait droit à leur seule cachette connue, les fugitifs décidèrent vaillamment de marcher directement dans le lit de la fine rivière de sable pour ne pas laisser de traces, et remonter jusqu'à sa source.

Ils longèrent donc ainsi la bordure externe du camp, pour arriver à l' "entrée", en tout cas l'ouverture entre les tentes donnant sur le feu central et par lequel ils étaient arrivés la première fois avec les chameaux chargés de tonneaux. Problème, la piste de sable semble passer à quelques mètres des deux gardes du contingent occidental... Après quelques chuchotements paniqués sur la marche à suivre, les fugitifs bien enturbannés décident de profiter de l'anonymat de la nuit et d'y aller au naturel, Yohann devant. Mais aux questions des gardes, Yohann perdit un peu ses moyens, et ce fut une imitation d'autochtone au langage maladroit de Yannick qui leur permit de ne pas éveiller les doutes, et même de lancer les surveillants sur une fausse piste de l'autre côté du camp ! Le garde qui n'alla pas prévenir les autres leur conseilla de retourner à leurs quartiers par l'intérieur du camp et pas la bordure, ce qu'ils firent à contrecoeur, perdant le temps de slalomer entre quelques tentes la piste de sable, de plus en plus large. En débouchant de l'autre côté, ils virent l'endroit où étaient entreposés les tonneaux, émergeants du reflet du ciel étoilé à la lune immense, étincelant sur les vaguelettes d'une couche du sable liquide.

S'aventurant entre les tonneaux, sauf Yannick qui choisit de rester à l'orée de la "flaque" pour couvrir les arrières des autres, ils constatèrent qu'effectivement certains tonneaux étaient vides, bien que toujours dressés. Au milieu d'eux, des silhouettes enturbannées semblaient prier avec ferveur autour d'un de ces tonneaux qui, vision vraiment étrange, paraissait laisser couler son sable à l'extérieur, mais sans que ce soit dû à un trop-plein, simplement comme si le sable remontait les parois internes pour se déverser ensuite doucement. A leur approche, le phénomène s'agita et les hommes les virent, les prenant pour la cause de ces phénomènes, et bredouillant leur admiration pour ceux qu'ils considéraient apparemment comme les "Elus du Seigneur du Désert". Evidemment l'homme qui les avait libérés de leur geôle était parmi eux, et les invité à prier avec eux. Sans comprendre, les montpelliérins dépassés, dont Yannick qui s'était rapproché en entendant les voix, virent ce qui semblait être la source du sable vivant s'élever du tonneau qui se vidait et passer à un autre, comme s'appuyant sur ses tentacules en forme de coulées de sable. Mais sans être menaçant du tout, très paisiblement. Ludovic tenta de toucher ces tentacules, constatant le même genre de phénomène que dans leur tente-débarras, et mis donc ce sable "vivant" dans un autre tonneau plein, qui se relia de lui-même au tonneau "vivant" et commença à se déverser aussi. Les quatre se mirent alors à propager le phénomène petit à petit, de récipient en récipient, à la grande joie des adorateurs du Seigneur des Sables.

C'est à ce moment que retentit un "Là-bas, ce sont eux !" assez malvenu: les gardes avaient fini par les retrouver. Sans doute impressionnés par les sables vivants, ils n'osèrent pas avancer avant que Philippe l'intendant ne les y exhorte avec force. Les adorateurs lancèrent malédictions, poignées de sables et condamnations rituelles aux hommes d'armes, sans grand succès, alors que Yannick et Marine se cachaient dans des tonneaux vidés et que Yohann et Ludovic continuaient de propager le phénomène de tonneau en tonneau, un peu paniqués. Alors que les gardes arrivés à hauteur des fanatiques commençaient à les tailler en pièce quasiment sans résistance et voyant donc leur fin venir à grands pas, Ludovic et Yohann revinrent vers le tonneau d'où se déversait à la base le sable, et plongeant leur main à l'intérieur pour essayer de déclencher un phénomène comme lors de leur séance d'expérimentations, ils y touchèrent... encore une carte !

L'agrippant tous deux, et essayant de la passer dans le sable du sol, ou d'en déverser dessus, ou d'en souffler dessus etc, ils finirent par voir une sorte de mur de sable s'élever doucement comme un genre de tsunami, les séparant des gardes qui essayaient néanmoins de taper dedans avec leurs épées, en ayant fini avec la petite troupe de priants. Pendant ce temps, dans le tonneau de Yannick, une vive lumière sortait de sa poche ! Il en sortit la carte The Move, qui brillait d'une lumière blanche caractéristique, et qui émit une note claire. Il essaya aussi de l'agiter, de souffler dessus, ce qui eut pour effet d'en faire sortir d'immenses ailes de lumière. Marine vit la lumière depuis son tonneau et en sortit, vivement attrapée par Ludovic qui les traîna tous deux vers Yannick. Ainsi chacun d'entre eux, alors que le mur de sable faiblissait, vint attraper la carte du Mouvement, déclenchant à chaque fois une note différente, puis une note grave quand les quatre eurent le doigt dessus. Les ailes de lumière se refermèrent donc sur eux, leur faisant perdre à nouveau conscience...

Fin de l'épisode premier !

***********************************

Bon, ça reste un compte-rendu relativement sommaire et plus axé sur les évènements que les ressentis, forcément, et avec peut-être des erreurs de timing, tout ça tout ça(surtout pour l'intro, pour ça qu'il me semble crucial de faire ces résumés avant que les dernières aventures ne fassent un peu trop oublier le déroulement des choses !), que vous êtes invités à corriger Wink

Du coup là ça me semblait important de se remettre à jour, et puis j'avais le temps, mais à l'avenir même si c'est pas troooop détaillé il faudra vraiment penser à s'y coller ^^

_________________
Moklo sait que le monde est une scène où l'on peut se produire même sans scénario.

MJ d'Anima:Beyond Fantasy, de mon JdrA Zelda, un peu de L5A, et avec de la chance un jour de Nobilis, Krystal, Ryuutama, Dragon Age, Ars Magica, Keltia, Disque-Monde, Dieux Ennemis, Stella Nova, Shades, Cthulhu et mes autres adaptations en cours (Final Fantasy Crystal Chronicles, Sakura Card Captor...).
En jeu moins traditionnel, guide de Prosopopée, Psi*Run et Yokai à l'occasion en attendant de m'approprier Inflorenza, Sur les Frontières, Sortir des Faubourgs, Happy Together et Into the Woods.
Possibilité de faire découvrir Shayo, Insectopia, Contes Ensorcelés, Chroniques Oubliées Mini.


Je m'occupe de cette communauté depuis pas mal de temps et toute nouveauté me ravit et attise ma joie d'Admin !

Avatar: "The Traveler" par Luthien Thye
Revenir en haut Aller en bas
http://yetinouard.deviantart.com
Yazh
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Yazh

Masculin
Nombre de messages : 419
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Geodis Calberson
Coups critiques : 383
Date d'inscription : 27/05/2009

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeMar 20 Mai 2014 - 15:05

Il est jamais trop tard pour faire le résumé d'une partie qui date de 3 ans... Et j'aimerai montrer au moins de cette façon qu'une reprise du Gaïa Express me tient à cœur !! Bon évidemment ce résumé sera extrêmement succinct, sera à 80% approximatif et comportera peut-être des vides scénaristiques (j'essaie de me remémorer le scénario au fur et à mesure). Mais mes amis Ludo, Marine, Moklo et Chisto seront là pour me corriger ;-*

Je le rappelle la partie à environ 3 ans !!
----------------------------------------------------------
Episode 2 --- Cartes possédées: Déplacement, Sable, Rose

Nous voici donc téléporté vers une nouvelle destination. Le paysage change radicalement, les steppes de sable brulantes laissent place à un vallon bucolique. Toujours en quête de réponse sur notre présence dans ce monde qui n'est pas le notre, sur ces cartes aux pouvoirs étranges et sur notre prochaine destination. Nous décidions donc de suivre le chemin bordé de ces magnifiques fleurs blanches. Nous sommes rapidement arrivés devant une auberge. Fatigués et sans le sous, nous nous y sommes arrêtés, nous avons proposé au tenancier un toit contre des tâches manuelles, ce qu'il accepta volontiers.

Il faut croire que la guigne nous poursuivait encore ce soir là car au petit matin, nous retrouvions la femme du tenancier morte dans des conditions plutôt inhabituelles. La dame fut transpercée de plusieurs dizaine de petits trous. Tout de suite accusé (à tord encore) d'être responsable du meurtre, nous nous sommes proposés de rester à l'auberge contre travaux et surtout de faire la lumière sur cette affaire !!

*** PENDANT L'ENQUETE***

Pendant nos investigations nous avons également trouvé le temps d'expérimenter nos drôles (~terrifiants) de pouvoirs. Effectivement, depuis l'épisode très stressant du désert nous avons tous les 4 développé des facultés étranges que nous ne comprenons pas encore. Nous tâchons d'être discret la dessus, nous sommes déjà téléportés on ne sait où, il ne faudrait pas non plus que nous attirions l'attention. Résumé de ce que nous savons faire:


  • Ludo: A force de concentration, Ludo a su développer la faculté de s'entourer d'un halo lumineux. il peut le concentrer sur tout ou partie de son corps. Il peut aussi faire varier son intensité lumineuse. On pouvait presque ressentir "cette seconde peau", presque chaude, presque palpable.

  • Marine: Elle à su voir des choses que nous ne pouvions voir, entendre des son, des voies que nous ne pouvions entendre. Elle prétendait même pouvoir discuter avec les cartes. Chose que nous avons pu vérifier car il s'est avéré que marine était en possession d'informations qu'elle n'aurait jamais pu avoir seule. Elle semblait parfois en communion avec on ne sait quoi, c'était assez mystérieux.

  • Chisto: (A me confirmer/compléter) Chisto pouvait passer une partie de son corps au travers quelques objets, il ne savait pas ce qu'il risquait mais chaque essaie le fatiguait encore d'avantage, et un jour à force d'expérimentation il disparu entièrement à travers le plancher de l'auberge.

  • Yannick (moi): Je peux matérialiser n'importe quel objet avec ma gourde de sable que j'ai gardé du désert. J'ai arbitrairement décidé de lui faire garder une forme de petit bonhomme. La forme m'obéît sans rechigner, elle ne peut pas être très solide, elle peut voler et accessoirement cherche par moment à se faufiler sous mes ongles (sans véritablement tenter de me forer la peau). J'ai eu une expérience très désagréable avec ce pouvoir par 2 fois: quand j'ai tenté de solidifier à l'extrême ce pouvoir (une fois pour crocheter une serrure et une autre pour attaquer), mon corps s'est d'après mes amis, paralysé et d'étranges lueurs rouges apparaissaient dans mes yeux.


Nous avons également rencontré un jeune garçon doté d'un superbe bâton. Au fil de nos discussions, il nous confia que nos pouvoirs ne sont pas unique dans ce monde mais très rare et qu'il fallait en aucun cas en parler à qui que se soit !! (NDLR: il ne savait absolument rien en ce qui concerne mon pouvoir) (A confirmer je ne sais plus si on lui avait parlé des cartes)
************************


(Grosse ellipse sur la phase d'enquête questions/réponses avec les intervenants de l'histoire, vraiment je m'en souvient plus).
Notre enquête nous a amené à découvrir qu'une carte se cachait derrière ce meurtre, la carte de "La Rose" (c'était bien une rose ? Elle se cachait dans un des pots à fleur dissimulé dans le sous-sol de la remise du le jardin. Nous avions découvert qu'une ombre rodait la nuit, et un soir nous l'avons suivie jusque dans ce sous-sol. Une plante géante et légèrement furibonde se dressait dans l'ombre de la pièce. Marine a tenté de calmer la plante en lui parlant calmement, à notre surprise celle-ci fut réceptive aux paroles de Marine, nous avons pu trouver la carte de La Rose au pied de ladite plante.
Après inspection nous avons remarqué que les épines de la plante correspondaient aux blessures de la victime. Nous avions donc récupéré l'arme du crime, sans le meurtrier ni le mobile !!




Voila après je ne saurai plus bien le situer dans l'histoire mais il me semble qu'un personnage dans ce scénario ma donné une pipe (non on y pense même pas)... Et elle avait une particularité... je crois, à confirmer, qu'elle s'allumait toute seule quand je la portais à ma bouche (non vraiment arrêté c'est pas drôle).

De plus il me semble et c'est aussi à confirmer, que nous sommes partis de l'auberge sans avoir trouvé le meurtrier et qu'avec le recul je le regrette un peu... mais je pense qu'on était trop mauvais à ce moment la !! Voila si l'un de vous a une mémoire plus fonctionnelle que la mienne, qu'il le fasse savoir ^^. J'espère dans tous les cas avoir rafraichit les votre et que cela précipitera encore un peu plus les choses pour faire repartir le Gaïa Express !!
Revenir en haut Aller en bas
Chisto
Aventurier(e) de renom
Aventurier(e) de renom
Chisto

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 31
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Rêveur/créer des mondes
Coups critiques : 579
Date d'inscription : 30/06/2010

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeLun 7 Juil 2014 - 14:51

Alors, du peu dont je crois me souvenir :

- nous n'avons parlé des cartes à personne.
- je ne pouvais pas jouer les passes-muraille, mais j'ai su me téléporter d'une vingtaine de centimètres (et ça m'a fait saigner du nez, des yeux et des oreilles, et sans doute d'ailleurs) une fois.
- on a effectivement pas trouvé le coupable sinon le fait que la carte était impliquée (et a peut-être agi seule ?).

Décidément, il ne reste pas grand chose comme souvenirs. Quand mon cerveau vide le cache, il ne le fait pas à moitié ! ô_o
Revenir en haut Aller en bas
Ben
Apprenti GodKiller
Apprenti GodKiller


Nombre de messages : 968
Coups critiques : 1013
Date d'inscription : 04/05/2013

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeMer 6 Aoû 2014 - 15:19

Je sais pas ce que j'ai mangé hier mais je fais un rêve très bizarre: ça commencait bien, j'avais trouvé un job bien sympa au zoo du Lunaret, à m'occuper du bassin des loutres. J'y suis allé pour une sorte d’essai et je me suis retrouvé coincé et aspiré par un conduit d'aspiration vachement trop grand et puissant pour un bassin comme ça.

Après je me suis retrouvé dans la mer, près d'une plage, avec un mec (à poils) qui évidemment m'a soutenu que c'était pas un rêve et qu'on était dans un autre monde et que même que le mec sur la plage il peut faire de la magie! Le mec en question m'a sortis d'autre conneries, du genre la langue qu'on parle c'est le latin, qu'on (moi et le mec à poils) était des esprits des morts (bizarrement quand il a essayé de me "contrôler" ça a pas marché, comme par hasard!). Ensuite il a essayé de nous "renvoyer chez nous" et on s'est retrouvé dans une salle sombre avec 3 autres personnes prétendant elle aussi venir de Montpellier et être coincé dans ce "monde" depuis plusieurs semaines.
Je fais le tour de cette pièce et comme il n'y avait rien, même pas une porte, j'en ai fait apparaitre une (c'est mon rêve après tout). Quand j'ai voulu remonté l'escalier qui se trouvait derrière la porte une nana avec des oreilles et une queue de chat nous a dis qu'il fallait pas parce que les autres étudiants étaient shootaient aux stéroïdes et que ça les rendaient agressifs. J'ai pas tout suivis le reste mais certains ont commencés à faire mumuse avec des cartes magiques et à faire des trucs bizarres avec. Du coup j'ai essayé et j'ai put me faire pousser des ailles et transformé mes mains et pieds en pattes de gecko pour grimper sur les murs!
Bref, comme je vous l'ai dis trop bizarre comme rêve et je suis toujours dedans!


Ben
Revenir en haut Aller en bas
Moklo
Héros
Héros
Moklo

Masculin
Nombre de messages : 3084
Age : 31
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Jdr, JV, GN, etc
Coups critiques : 3306
Date d'inscription : 04/03/2010

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeMer 6 Aoû 2014 - 18:45

Interlude aquatique, selon Komra Mick Sackinn:

Bien bien bien ! Tout est en place pour l'Appel. La Côte des Regrets a gardé sa mélancolie caractéristique, même si je -oui je sais... nous- me suis chargé d'en purifier les abords par le feu.

En ces lieux réputés pour la minceur de leur Voile, il ne fait aucun doute que la carte The Through amènera à moi un Esprit, peut-être même un Souvenir assez puissant pour naviguer par lui-même dans les deux sens !

Le rituel se passe plutôt bien jusqu'ici, je sens clairement une résonance avec ces eaux qui s'agitent sous l'influence de mon pouvoir. Puisque ce n'est pas la terre brûlée qui me répond, il s'agira sans doute de noyés, ou quelque chose comme ça. Finalement rien d'étonnant, au vu des affinités élémentaires précédentes.

Ah ! Voilà, ça arrive ! Bien rouge pour le thème marin, ceci dit. Et flou. Ah non, c'est de plus en plus compact. Et... nu ? Et... DOUBLE ? Mince mince mince, je n'avais pas prévu ça ! Et cette carte qui brille encore -non en effet, pas vraiment brille, ne chipote donc pas- si fort dans ma main... même sans lanterne ces apparitions m'auraient vu à des kilomètres.

Ou alors elles sont trop occupées à se chamailler... autant l'une a clairement forme humaine, autant l'autre présente de mystérieuses protubérances. Sans doute la seconde est déformée par les sentiments qui la tourmentent, il va falloir être prudent. Mais d'ailleurs, ils s'approchent ! Stop stop stop !

Ouf, ça me comprend. Pas trop leur situation apparemment, ni la mienne, mais je m'y attendais. Pas à autant de confusion, ou d'imagination. Ou bien viennent-ils bel et bien d'une époque bien antérieure à l'Empire ? Ce serait un défi, mais surtout passionnant ! En tout cas ils ne semblent pas dangereux, ni dans leur attitude, ni leur recul face à tes flammes.

Mmm, le plus caractériel semble disposé à se laisser contenir pour prouver qu'il n'est pas un esprit. Ce n'est pas parce qu'il touche le sable que je suis convaincu, tout le monde connaît l'effet des pouvoirs de poltergeist. Rituel donc... ahah, il m'obéit ! Ou... ou pas ! Vite, un coup de flammes pour le tenir à distance -merci de t'être tenu prêt-, cet imbécile !

Bon d'accord, j'ai pu me tromper, un peu comme la fois avec The Move. Décidément j'ai du mal à appréhender ces cartes d'actions, bien plus capricieuses que celles liées à des éléments -ahah oui, tu es bien capricieux aussi dans ton genre c'est vrai-, en tout cas que j'ai croisées jusqu'à présent. Comment ? Le plus raisonnable des deux connaît The Move ? Et d'autres cartes ? Mais oui, tout s'explique ! Enfin non pas tout, mais au moins elles ont eu un comportement à peu près similaire, et ce qu'il me raconte est fichtrement éclairant.

Cependant, si ils viennent vraiment d'autres lieux ou mondes et sont guidés par des cartes du Tarot de la Lune et du Soleil -ou l'inverse si tu préfères-, il va falloir agir vite ! Contrairement à d'autres entités, ils ne sont pas liés naturellement aux lieux où ils se trouvaient avant mon appel, et on ne peut qu'espérer qu'un retour par le même chemin soit encore possible quelques temps ! J'aimerais m'entretenir davantage avec eux, mais je ne peux que leur brosser un rapide portrait de la situation et de nos compagnons avant de tenter le renvoi. Et je vais avoir besoin de toi, et de temps, le retour n'étant vraiment pas mon fort.

En espérant que The Through y mette du sien aussi: bon voyage à vous ! Nous nous reverrons sans doute -oui oui, si ils ne meurent pas de peur dans le tourbillon et sous la coupole de feu évidemment... on fait comme on peut hein- !

_________________
Moklo sait que le monde est une scène où l'on peut se produire même sans scénario.

MJ d'Anima:Beyond Fantasy, de mon JdrA Zelda, un peu de L5A, et avec de la chance un jour de Nobilis, Krystal, Ryuutama, Dragon Age, Ars Magica, Keltia, Disque-Monde, Dieux Ennemis, Stella Nova, Shades, Cthulhu et mes autres adaptations en cours (Final Fantasy Crystal Chronicles, Sakura Card Captor...).
En jeu moins traditionnel, guide de Prosopopée, Psi*Run et Yokai à l'occasion en attendant de m'approprier Inflorenza, Sur les Frontières, Sortir des Faubourgs, Happy Together et Into the Woods.
Possibilité de faire découvrir Shayo, Insectopia, Contes Ensorcelés, Chroniques Oubliées Mini.


Je m'occupe de cette communauté depuis pas mal de temps et toute nouveauté me ravit et attise ma joie d'Admin !

Avatar: "The Traveler" par Luthien Thye
Revenir en haut Aller en bas
http://yetinouard.deviantart.com
Chisto
Aventurier(e) de renom
Aventurier(e) de renom
Chisto

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 31
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Rêveur/créer des mondes
Coups critiques : 579
Date d'inscription : 30/06/2010

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeVen 15 Aoû 2014 - 15:05

Journal de bord d'YDdlG :

Putain... J'étais dans ma bassine, dans la salle de bain ou ce qui s'y apparente, en train de prendre un bain tout en tripotant la carte The Move... j'ai dû fermer les yeux deux secondes, peut-être trois, et je me retrouve à flotter en bord de plage sous un ciel nocturne... fait chier ! J'ai encore été transporté ! Et à poil en plus de ça !

La suite est assez chaotique... je flottais donc, et là j'ai rencontré un type, la trentaine, en combinaison de plongée, qui semble avoir lui aussi été transporté dans ce monde. Il semble qu'il vient d'arriver, il a pas l'air de saisir la situation là... il est persuadé qu'on est dans un rêve. Ok, c'est assez improbable ce qui arrive, voire carrément what the fuck, mais il voit bien que tout est super réel non ? Je pense qu'il fait simplement du déni... et ça c'est pas bon. Si je croise des mecs de mon univers, qui peuvent potentiellement m'aider, j'ai besoin qu'ils aient conscience de la situation, qu'ils se fassent pas d'illusion.
On est peut-être dans un jeu, ou je ne sais quoi, c'est vrai que j'en sais rien, mais ce dont je suis sûr, c'est que je veux pas découvrir ce qui m'arrive si je "meurs". Et pour ça faut que ce gars, qui visiblement est ici pour la même raison que moi, à savoir chercher les Cartes, j'en vois pas d'autre, donc il faut que ce gars arrête d'être aussi imprudent.

Parlant de mort et d'imprudence, j'en reviens à nos moutons... et je fais ça vite :
sur la plage il y a un mec, on s'approche de lui, il a l'air de penser qu'on est des esprits, on arrive plus ou moins à lui confirmer que non. Ce mec a l'air d'un magicien (il manipule un genre d'esprit du feu je crois ?), il nous dit son nom chelou, et nous explique grossièrement la situation, qui n'est pas très éloignée de ce que je pensais : on a tous été transportés ici pour chercher les Cartes.
Alors dans l'ordre : les Cartes sont une création magique de sorciers ou un truc du genre, elles ont chacune un effet propre, leurs effets dépendent de l'utilisateur, le magicien a envoyé d'autres gens/bestioles chercher les Cartes (ces trucs seront sans doute agressifs avant qu'on leur dise qu'on bosse pour le même patron ; il y a un cheval volant, une nana en bleu qui change de taille, et un mec à l'air mesquin), le magicien a pas choisi de nous faire venir (il a juste demandé à THE MOVE de retrouver les Cartes, et bien sûr le Mouvement a choisi d'aller nous pêcher dans notre univers/dimension/truc pour l'aider... gé-nial...).

Bref, le mage tente de nous renvoyer par le Portail par lequel on est venus, j'espère pour le nouveau (il s'appelle Ben) qu'il va rentrer chez lui et signalera ce qui nous arrive au gouvernement (va savoir, y a ptêtre une société secrète qui bosse pour le gouvernement et planche sur la magie ? en tous cas moi j'peux pas laisser les autres dans la merde ici, même si je sais pas bien ce que je peux faire pour les aider, je m'en voudrais).
Evidemment ça le fait pas. On est téléportés à grands renforts d'effets spéciaux... auprès de mes potes de quête (Marine, Ludo et Yazh). Bon... c'est déjà ça.

On arrive donc dans une pièce obscure, je suis bien sûr à poil (Ludo y remédiera en me prêtant son caleçon, merci mec). Y a un truc dans la pièce, on apprend rapidement qu'il s'agit d'une fille super jolie... avec des oreilles de chat. ô_ô... si j'avais pas peur pour ma vie, je sauterais de joie tellement je trouve énorme d'être en présence de magie et de créatures "surnaturelles" ! Mais franchement, le stress gâche mon plaisir...
Bref, la fille-chatte (Elisie ? Elésir ? Un nom de ce genre) semble plutôt cool, elle veut nous aider. Elle propose de nous chercher des fringues, et nous explique qu'il y a bien un effet surnaturel bizarre ces derniers temps dans le coin (confirmation qu'on est téléportés près des Cartes à chaque fois) : les gens deviennent musclés et agressifs. Merde... merde merde merde, une Carte de combat ou de force ou j'en sais rien, fait chier...

Bon, on a déconné ensuite... une fois Elitruc partie, on a testé nos pouvoirs. C'était plus prudent et j'assume. Le soucis, c'est qu'on avait pas réalisé qu'on a un putain de potentiel... en gros :
- Marine parle aux Cartes et semble capable de faire des... trucs, sans que ça la fatigue, et au bout d'un moment, elle tombe d'un coup... Ô_o
- Ludo peut faire de la télékinésie et d'autres trucs, et quand il se concentre il brille, puis il y a du vent, puis de l'électricité, puis du vent plus fort, et là c'est la merde parce qu'apparemment l'effet ne se limite pas à la pièce, les gens dehors l'ont senti (oups !)
- Ben peut modifier son corps. A chaque fois qu'il utilise une Carte, ça agit sur son propre corps, ça le transforme.
- Yazh a l'air un peu frustré de pas piger ses pouvoirs, il peut apparemment facilement manipuler le sable, et il fait des... choses... bizarres... genre il se décompose en morceaux de lui-même réliés par des fils noirs Ô_o... pour des types qui connaissent rien à la magie de ce monde, c'est flippant
- Quant à moi j'ai apparemment des affinités avec The Move, je peux me téléporter, faire bouger des trucs, m'accélérer... sauf que ça me fatigue vite, et j'ai l'impression que je récupère moins vite qu'eux (ou que ma magie est limitée et pas la leur ?) ; et j'ai merdé comme Ludo en me concentrant moi aussi, ça a fait des effets visuels bizarres, des murmures, des bruits de papier, et j'ai... pris le contrôle télékinétique (façon Chronicle) de la plupart des objets autour de moi, y compris hors du bâtiment...

En gros : je pense qu'à cause de Ludo et moi, il y a la panique dans le campus, en mode "OH MON DIEU DES DEMONS ! DES ESPRITS ! DE LA MAGIE IMPIE !!! AAAAh"

Ahem... merde. Encore.

Suite à ça, il s'est passé un tas de trucs et je commence à manquer de salive... Ben a tapé la discute avec des vieux musclés venus dans le bâtiment où on était, et apparemment pas trop sympas, on s'est téléportés dans une pièce à l'abri pour les fuir et cette pièce est visiblement pas dans le même bâtiment, puis on a trouvé des fringues d'ici (youpi !), et là on a vu Elitruc (la femme-chatte !) passer dehors. On a voulu attirer son attention parmi tout ce bordel, et pour ça Ben a couru la rejoindre... franchement j'aurais tenté aussi. Pas de chance, il s'est fait repérer comme n'étant pas d'ici par un vieux musclé. Il lui latte les couilles, il s'enfuit, ça attire du monde, on en profite pour bouger de là aussi car, en me concentrant, j'ai réussi à sentir la présence d'une Carte en face de nous... or il y a un bâtiment en face. J'suis ptêtre agnostique, mais pour le coup je prie pour que ce soit dans le fameux bâtiment.

On arrive à rejoindre le bâtiment sans emmerde et là... des gens sortent en panique. Ben a dû faire encore un truc bizarre. Tant mieux, ça détourne l'attention d'un tas de monde et on peut se faufiler près du bâtiment sans encombre.
On rentre dedans, on s'enferme (bravo à Marine et Ludo pour leurs magies, ils gèrent), et on cherche la Carte frénétiquement !

En vain... pour le moment, on est enfermés dans la cave et on l'a pas trouvée. MERDE ! MERDE OK ?!
Keep cool... je reste calme, mais il va arriver un moment où je vais devoir relâcher un peu de pression... et à ce moment là vaut mieux pas que j'ai une carte en main...

J'ai précisé que Yahz s'est ramené avec une grosse sphère métallique noire dont je sais pas ce qu'il fout avec ?

Il va falloir tirer un tas de trucs au clair.


Dernière édition par Chisto le Mar 19 Aoû 2014 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yazh
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Yazh

Masculin
Nombre de messages : 419
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Geodis Calberson
Coups critiques : 383
Date d'inscription : 27/05/2009

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeMar 19 Aoû 2014 - 12:48

Carte N°5: Catch you Catch me


What a caverne
Autre lieu, autre ambiance… une caverne plus précisément. Nous sommes provisoirement à l'abri. Et rapidement un jeune fille (aux oreilles et queue de chat) qui se prétend étudiante, nous explique que nous sommes dans un centre de recherche/université. Bon elle nous explique et nous confirme que le magie existe belle et bien dans ce monde et que la magie est également à l’œuvre ici. Certains des habitants de cette université changent, se transforment, trop vite pour être naturel. Ils prennent en masse musculaire et pas qu'un peu apparemment. Ils se réunissent précisément dans la grotte où nous sommes, pour y faire quoi… la femme chat ne sait pas, d'où sa présence.

Chaque problème a sa carte, ou chaque carte son problème c'est selon. Dans tous les cas une carte se cache la dessous… !!

En nous promettant plus d'explications et de nous ramener des vêtements « plus locaux » elle fait disparaître ses oreilles et sa queue et part vers la sortie découverte par Ben. Okayyyy

Citation :
Ben :
Il vient aussi de notre monde. Vu qu'il est venu seul il a du mal à prendre ce voyage obligé au sérieux il se croit dans un rêve… Il finira par se rendre compte à un moment ou à un autre que la douleur est bien réelle. Il finira, je l'espère, par avoir les pieds sur Terre (ou ailleurs) sinon il pourrai finir par être instable.

Nous nous sommes tous mis à jouer avec nos pouvoirs essayer de dépasser leur limite. Marine est tombée soit dans les pommes soit par terre, visiblement et de ce qu'elle nous en dit elle communique avec les carte et sort de son corps (vu ce que j'ai vu jusque là je suis tout disposé à la croire). Ben modifie son corps, STRAAANGE, ça j'aimerai pas du tout, du tout. Chisto et Ludo déchaînent les enfers et ça, c'est trop cool. Quand il se concentre Ludo me rappel les supers saiyans, je l'envie presque !!! Et moi je ne comprends toujours pas ce que je peux/dois faire avec ce sable, certes il est sous mon contrôle totale mais il m'a posé beaucoup de problème (le plus souvent je me bloque/fige). Comment être utile avec ça…. ?

Juste une miiiiise au poiiiiint
Après concertation nous nous sommes transporté (grâce à la carte The Move) « Dans le lieu le plus proche ET le plus sécurisé du coin » !! Il s'agit de faire gaffe à nos souhaits, j'ai vu trop de film où les génies détournaient le sens des souhaits originels !! Nous voici dans une maison vraisemblablement pillée, tout est en désordre, chamboulée. Nous profitons pour nous habiller, prendre des sacs et au passage je prends une corde… toujours besoin d'une corde. Dehors c'est branle-bas de combat, les gens courent d'un bâtiment à l'autre, certains paniqués d'autres sauvant les meubles (littéralement), avec les fameuses brutasses dont nous parlait la femme chat. Ben toujours convaincu d'être dans un rêve entreprit de courir droit devant là où Chisto a situé plus ou moins la carte posant problème !!
Intercepté par une brutasse, prit au col et soulevé du sol (mais que lui a-il dit bon dieu -_-'), Ben décocha un coup de pied bien placé dans les joyeuses de Mr Propre… et poursuivi sa fuite derrière le bâtiment. Tel des Zergs les Brutes se rassemblèrent pour poursuivre Ben. Nous profitons de ce sacrifice pour nous engouffrer nous aussi dans ce bâtiment.

Retournons Paul'Va
Une foule hystérique courait vers ce qui était l'entrée pour nous… mais combien d'étudiants sont-ils la dedans ?? Comme des gnous poursuivis par un prédateur, ils s'affolent et se marchent dessus comme pour survivre à un incendie ou que sais-je… certains crient dans leur fuite « Ohh secours, Ohhh fantome !! » (Ben -_-').

Une fois le bâtiment vidé, Ludo a invoqué des piliers à l'entrée pour condamner le bâtiment Good Job ;-)
Dans la même pièce que Chisto, furieux contre… je sais pas contre quoi, Ben peut être, la situation sans doute, de pas trouver la carte… mouais, fouille violemment la pièce !! tout le monde peut craquer je peux comprendre. Peu avant d'entrer dans la pièce j'ai pensé sur le comment communiquer avec mon sable. J'ai pensé au préalable à prendre la carte  The Trough et poser cette question :


« Carte The Through, me permets-tu de voir au travers mon sable ? »

Mon sable s'est transformé en substance rouge/noir lisse, très lisse. Je lui ai demandé comment peut-elle m'aider… la « forme » m'a bombardé d'informations… dur dur de faire le tri !!
Citation :
XXXXXXXXXXX aide moi XXXXXXXXXXXXXX cherche la carte XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX, transfert toi XXXXXXXXXXX oui je confirme.
Certains passages sont volontairement censuré par l'auteur ^^


Soudainement « déconnecté », Marine me sermonne sur le fait d’arrêter de m'amuser avec la carte et me la confisque des mains comme elle le ferai pour un enfant. Comment peut-elle dire et faire cela, avec cet aplomb, sans savoir ce que je faisais réellement. Du coup la recherche de mon coté tombe à l'eau et je crois avoir assez bien mimé son ton archi condescendant exprimant toute ma sympathie. Ben reprend la carte et décide de ne plus me la prêter… Okayyyy… [mode /rétention de carte/ : ON]. Marine décide de transformer les piliers de fleurs de Ludo, déjà à bout de souffle le pauvre, bonne idée si tenté de ne pas se positionner en première ligne et se gazer soi même -_- !! Ludo tente de ramener Marine chancelante vers les sous sols que nous explorons. C'est un garde-manger, et un baiso-drome au passage (lit souillé aux couvertures suspectes dans un coin)… je vois que de monde à monde les coutumes ne changent guère… Après concertation avec The Moove, Chisto déplace son regard vers le haut. Bon nous voici fixé.

Il ne nous reste plus qu'à affronter les étages supérieurs !!
Revenir en haut Aller en bas
Moklo
Héros
Héros
Moklo

Masculin
Nombre de messages : 3084
Age : 31
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Jdr, JV, GN, etc
Coups critiques : 3306
Date d'inscription : 04/03/2010

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeVen 22 Aoû 2014 - 2:14

Un esprit aiguisé dans un corps musclé (ou "Triviapocalypse") -Épisode 3
Selon Elleri Rauscant:

Robin, Robin, que t'est-il arrivé ? Depuis que j'ai ressenti "l'Influence" pour la première fois au Trivium, tu t'es éloigné de moi. Il était déjà très difficile d'être la seule de ma race dans tout ce campus -mais je ne me plains pas, c'est moi qui ai demandé à rejoindre cette institution, et les possibilités qu'offriraient ma carrière politique aux miens seraient une petite révolution-, sans que mon seul ami humain ne me tourne lentement le dos... et pour quoi ? De gros biceps, et partager une sorte de camaraderie virile avec ces vieux sectaires et leurs disciples ?

Tant que ces histoires d'atteindre la perfection complète de l'esprit et du corps par une pratique d'exercice régulier en plus de l'émulation intellectuelle se heurtaient à l'emploi du temps des cours, conférences et préparations, ça restait un courant assez négligeable. Mais maintenant que la puissance leur vient spontanément, ils pensent avoir atteint une sorte d'illumination ! Je ne peux évidemment pas leur dire que c'est une influence mystique qui en est la source, et qu'elle pourrait aussi bien disparaître demain ou finir par faire exploser chacun de leurs muscles ou réduire leur espérance de vie, ils poseraient beaucoup trop de questions... mais toi Robin ! Tu sais pour moi, m'a accepté telle que je suis, et pourtant il a suffit de ça pour que tu me tournes le dos.

Alors je t'ai suivi, la nuit, avec tes nouveaux amis qui rentrent à peine dans leurs toges, et tellement fiers qu'ils n'ont pas remarqué le même genre de croissance et de rassemblement chez le personnel... jusqu'à cette cave inutilisée du bâtiment sud-ouest. Plus si abandonnée que cela, visiblement, vu la fréquentation nocturne ! Mais je ne peux pas vous suivre en bas sans me faire repérer, alors je t'attends dehors, et les larmes me montent aux yeux quand je vois votre état au moment de ressortir. Des bleus, des vêtements déchirés, du sang même parfois... qu'est-ce qui peut bien vous faire tout ce mal et vous mettre le sourire aux lèvres ? Je ne peux l'imaginer.

Aujourd'hui cependant, c'est différent ! Je me suis arrangée pour ne pas avoir d'obligation de toute la journée, et vais donc pouvoir attendre tranquillement une occasion d'infiltrer la cave et d'essayer de comprendre ce qu'il s'y trame ! D'ailleurs, je peux y aller maintenant, Robin est parti à son premier cours et en a jusque tard.
Ouch, l'odeur... ça sent... l'homme ? La sueur ? Un peu de sang aussi, mais je m'y attendais... Bien bien bien, portes fermées, il est temps d'allum...
FLAAAAAAAAAAASH !!!
... qu'est-ce que c'était que cette lumière ?!?

Vite, se cacher en haut et tenir ma qu... quoi ? MON CAMOUFLAGE N'EST PLUS EN PLACE ? Et... il y a des gens ? Oh, un est nu. Et l'autre dans un vêtement laissant peu de place à l'imagination. Je n'avais pourtant pas l'impression qu'il sortait de nouvelles personnes après les réunions de Robin et ses pairs... et bon, ils ont l'air particulièrement confus, et si deux d'entre eux ont l'air costauds, je doute qu'ils puissent mettre à terre la troupe habituelle, ou que les plus vieux accepteraient la visite inopinée d'étrangers, qui plus est par le biais d'un portail mystique (ou un équivalent de magie brute et aveuglante).

Ce qu'ils racontent est vraiment intriguant... notamment, ils semblent venir de plusieurs endroits différents, certains se connaissant, d'autres non. Pourtant je n'ai bel et bien vu et ressenti qu'un seul phénomène à leur arrivée. Ils doivent bel et bien être liés entre eux, et à ses étranges cartes dont ils parlent. C'est étrange... tous ne semblent pas avoir le Don, mais résonnent néanmoins avec ces objets d'une façon que je n'ai jamais vu et à propos de laquelle je n'ai jamais rien lu ! Tout cela est bien excitant ! ZUT ! L'un deux a décelé ma présence. Calme-toi, Ellery, ce n'est pas le moment de tout faire rater en t'exposant trop et... quoi ? Ils ont ouvert la première porte ? Mais... non non non, il ne faut surtout pas qu'ils sortent maintenant !

Ah ben si, ils en ont bien envie finalement. Mince mince mince... aller, tant pis, j'y vais. S'ils ne m'écoutent pas, tant pis, je les confronterais. L'obscurité, mes griffes et ma connaissance des lieux me donneront probablement l'avantage.
Heureusement, j'arrive à capter leur attention et la sûreté que je leur promets semble avoir plus de valeur à leurs yeux que de sortir au grand jour immédiatement, bien ! Certains me regardent peut-être un peu trop intensément, et c'est un peu gênant, mais tant pis, mieux vaut m'en faire des compagnons que des ennemis ou pire, les laisser prendre des risques et mettre à mal ma couverture ou mon (début d')enquête.

Je remets donc en place mon camouflage devant leurs yeux un peu étonnés, et les laisse donc là, pour aller aussi discrètement que possible leur chercher de quoi s'habiller, se rendre compte d'où ils sont et se restaurer un peu. L'esplanade du Trivium est assez fréquentée en journée, mais mes longues années à faire comme si de rien n'était dans un environnement où je suis par nature une complète étrangère devraient payer.

Alors... des habits civils de rechange, de grands sacs... l'atlas de Gaïa... j'ai bien fait d'emprunter une brouette qui traînait devant le bâtiment sud moi ! Il va être temps de ressortir et d'aller nonchalamment vers... MAIS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CETTE HISTOIRE ENCORE !!! Un sort d'un tel niveau alors qu'ils sont supposés se faire discrets ? Vraiment ? Et des vagues de pouvoir à en faire noircir le ciel et trembler la terre ? Zut zut zut zut c'est la panique là, à moins qu'ils ne m'aient complètement mentis et soient des sortes d'entités vengeresses de grand pouvoir, ils font juste preuve d'une imprudence monumentale ! Vite, il me faut aller voir de quoi il retourne pour leur apporter du soutien. Ces événements pourraient ruiner ma couverture et mes projets d'avenir, mais ce sera toujours mieux d'avoir un avenir gâché vivant et loin d'ici que d'être tous exterminés par l'Inquisition.

L'air de rieeeeen, ma brouette, tranquillement, la la la... ouf, heureusement que les dégâts provoqués ont fait bouger le personnel et les plus costauds des professeurs et étudiants pour déblayer, rapatrier les blessés du bâtiment qui a le plus souffert et sauver les meubles, ça rend mon passage bien moins visible, mais visiblement je ne serais pas la première à inspecter la cave. Que faire que faire que faire... hein ? Ce cri, cette voix ? Mais quelle imprudence ! En salopette du personnel devant l'intendant en chef évidemment ! Tant pis, je n'ai qu'à espérer que les autres sont touj... ah non, ils sont juste très mal cachés dans le bâtiment sud... je n'ai plus qu'à espérer que les autres se tiennent tranquilles et que lui ne parle p... ah, un coup de pied là ça marche aussi...

Avoir l'air catastrophée et effrayée par ce qu'il se passe ne devrait pas être trop difficile, au moins, et me donnera le temps de les rejoindre là où ils sont ! Enfin, si ils ne décident pas de profiter qu'enseignants et personnel courent après leur ami pour foncer sur le bâtiment principal bondé, quoi. Là, j'avoue, je ne comprends plus rien, et pour ne pas les perdre tant pis, dans la cohue personne ne me verra bouger les mains pour manipuler l'erzvayu  ni ne m'entendra incanter la Fusion Sensorielle sur... oh, la fille, des fois qu'il leur prenne la fantaisie de se changer à nouveau ou d'aller aux latrines ça sera plus... enfin moins... bref, c'est mieux.
"Okaruto chinpunkanpun"  ->  *ZwoOoOsh*
Parfait ! Je craignais que son essence ne soit trop puissante, mais non. Oh mince, une sacrée panique que voilà ! L'imprudent a dû faire quelque chose à l'arrière du bâtiment pour provoquer une telle marée humaine. Histoire d'être bien certains que tout le monde sache que tout va de travers, hein.

Mmm, étonnant, cet élan de générosité pour sauver un élève dont ils ne savent rien et qui les dénoncerait si il se rendait compte de la situation ! Bon, et donc ils cherchent apparemment une autre carte dans cet endroit. C'est vrai que ces choses ayant l'air étonnamment puissantes, l'une d'entre elles pourrait avoir provoqué les modifications corporelles. Ce... dans le couloir, c'est... ROBIN ? Il semble avoir souffert dans la cohue !!! Mais rien de grave, et... oooh, il veut s'assurer de prévenir les autres avant de fuir pour lui-même...
...
...
...

Bon, on se ressaisit, je ne pourrais peut-être plus jamais le voir, puisque l'Inquisition va venir à coup sûr maintenant... écrase cette larme ma grande, et continue d'observer.

De la recherche un peu vaine dans les grandes salles de cours, du rappel à l'ordre vigoureux pour l'un d'entre eux qui restait debout sans bouger dans une salle en portant une sphère que je n'avais jamais vue, de la fortification de porte avec des... fleurs... ma foi pourquoi pas, ça semble costaud malgré l'effort combiné des fanatiques et du personnel que je peux voir par mes propres yeux à l'extérieur. Cette idée qu'elles diffusent un parfum entêtant, par contre, c'est un peu à double tranchant mademoiselle ! Mais finalement ça leur donne encore plus de temps pour aller à la cave et la fouiller. Beurk ! Quoi ? Vraiment ? Une telle chose près des réserves d'eau et de nourriture ? MAIS C'EST IRRESPONSABLE ET DANGEREUX !!! Si je ne devais pas partir rapidement, je serais allée récurer tout ça par magie et mettre un écriteau dissuasif, après avoir interrogé Robin pour vérifier si il savait ce qui se tramait là.

Mais passons, ils veulent donc aller à l'étage des bureaux de l'administration et des professeurs ensuite. Peut-être que l'un d'entre eux a trouvé la carte ? un des fous probablement... ou pas, il ne semble rien y avoir de concluant ici. Si j'étais avec eux je me serais emparée de quelques ouvrages de qualité avant de partir, mais il est possible que les formes écrites du latin moderne leur échappe, selon d'où ils viennent vraiment. Mon relais sensoriel en tout cas a du mal à lire quoique ce soit, mais ce doit être à cause des effets résiduels de ses fleurs.

Second étage donc ! Espérons que ce qu'ils cherchent n'est pas dans la chapelle. Bien qu'elle soit mieux protégée que le reste du bâtiment, ça aurait été une belle perte de temps et prise de risques. Enfin, ce serait toujours mieux que ça se trouve ailleurs et qu'ils aient besoin de ressortir !
Mmm, tapisserie ou bibliothèque d'une des salles de conférence, vraiment ? Ce ne sont pas les ouvrages les plus consultés, certes, mais... comment, des traces de griffures sur les poutres ? Enfin, c'est ce que semblent dire les autres, elle n'a pas la vision assez nette pour le moment, dans cette faible lumière. Ah, avec le lustre allumé c'est mieux, mais elle se concentre sur la bibliothèque.

Un animal sous le bureau, voilà qui est curieux ! Son homme et le fou incrédule semblent déterminés à l'attraper pourtant. Je les pensais plus respectueux des êtres naturels, mais tant pis. Voyons voir ce dont il s'agit... quel étrange petit animal, bizarrement arnaché ! Ils semblent croire qu'il est lié à mon peuple, mais ça m'étonnerait beaucoup. Si j'avais été non pas seule mais en présence d'un autre doté de pouvoirs de transformation pareils... toute cette solitude inutile... je n'ose pas croire que Dame Dinah aurait pu laisser passer cette information! Non, non, de toute façon si c'était le cas il ne serait pas autant sur la défensive, et surtout pas transformé dans le Trivium, où il aurait pu se faire fournir une identité et couverture plus appropriées.

Défensive, défensive... agressive même !!! Que se passe-t-il ? Ils ont réussi à l'attraper, mais je sens quelque chose se produire depuis l'extérieur du bâtiment ! Ah, le sac se défait et... non, décidément, plus rien à voir avec un des miens ! Ecarte-toi ! Ouf, il avait l'air de plus vouloir s'enfuir que de faire du mal... mais, pourquoi diable est-ce que vous lui courrez après... ? La première frayeur ne vous a pas suffit ? Vous ne savez rien de cette créature à part qu'elle a l'air forte et déterminée ! Assez pour résister à l'influence des fleurs semble-t-il, et les mettre rapidement à mal ainsi que la porte. Depuis l'autre côté j'ai entendu ses griffes racler, la porte se briser sous ses coups sourds, et suis restée pétrifiée par son rugissement. Elle a bondi vers les bâtiments nord-est, donc à l'oppose de moi. Tant mieux, elle ne devrait pas y croiser grand monde après la cohue et le besoin de bras qui s'est fait sentir à l'opposé.

Bon, de retour dans le bâtiment, le pas se presse vers le haut, et la chapelle. L'homme à la sphère s'est encore bloqué debout, cette fois avec une carte clairement impliquée et pas possible de le réveiller ! Ils le transportent donc à l'intérieur comme ils peuvent, et l'installent sur un banc. Pendant leur fouille rapide de la relativement petite salle, je m'inquiète en voyant leurs poursuivants, bien qu'encore groggys pour la plupart et d'autres encore sous le choc du passage de la bête, s'engouffrer dans le bâtiment. Rapidement, l'ami de ma sentinelle fait apparaître des plantes grimpantes et entreprend d'inspecter la lourde cloche... et y découvre une carte représentant, apparemment, la Puissance ou quelque chose comme ça !
Elle devait sans doute faire porter son pouvoir par le, il est vrai, puissant son de l'instrument d'appel à la messe. Jamais je n'aurais pu me douter d'un tel procédé sans savoir que des objets, et non des êtres, étaient impliqués dans ces modifications à grande échelle!

Alors même que la redescente est approximative, des coups frappent la porte, et ils tentent de se rassembler autour d'une carte en espérant pouvoir quitter les lieux à temps, mais celle-ci semble être accaparée par l'homme "endormi" et refuse de se laisser toucher, provoquant un retour d'éclair sur l'irresponsable qui a voulu la déloger. Ils barricadent donc la porte en attendant que le processus, semblant déliter la sphère doucement, ne se termine.
Quelques remontrances plus tard, ils réitèrent la tentative, et après s'être faits envelopper de lumière...
FLAAAAAAASH !!!
Le contact est coupé, comme je m'y attendais.

Et pour moi, il est vastement temps de reprendre la route et de rejoindre l'Archonte, avant que les autorités ecclésiastiques n'interviennent...

Marine, Ludo, Yohann, Yannick, même Ben, et surtout toi Robin... je vous souhaite de trouver ce que vous cherchez, et m'excuse de n'avoir pu vous dire au revoir correctement... peut-être nous reverrons-nous !

_________________
Moklo sait que le monde est une scène où l'on peut se produire même sans scénario.

MJ d'Anima:Beyond Fantasy, de mon JdrA Zelda, un peu de L5A, et avec de la chance un jour de Nobilis, Krystal, Ryuutama, Dragon Age, Ars Magica, Keltia, Disque-Monde, Dieux Ennemis, Stella Nova, Shades, Cthulhu et mes autres adaptations en cours (Final Fantasy Crystal Chronicles, Sakura Card Captor...).
En jeu moins traditionnel, guide de Prosopopée, Psi*Run et Yokai à l'occasion en attendant de m'approprier Inflorenza, Sur les Frontières, Sortir des Faubourgs, Happy Together et Into the Woods.
Possibilité de faire découvrir Shayo, Insectopia, Contes Ensorcelés, Chroniques Oubliées Mini.


Je m'occupe de cette communauté depuis pas mal de temps et toute nouveauté me ravit et attise ma joie d'Admin !

Avatar: "The Traveler" par Luthien Thye
Revenir en haut Aller en bas
http://yetinouard.deviantart.com
Ludo
Héros
Héros
Ludo

Masculin
Nombre de messages : 1510
Age : 33
Localisation : Notre belle ville... où qu'elle soit
Emploi/loisirs : Etudiant/JDR;mauvaises blagues
Coups critiques : 1494
Date d'inscription : 28/04/2009

[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitimeMar 26 Aoû 2014 - 11:23

Marine parle toute seule ...

Je crois que tous les gens qui me connaissaient s’accordaient à dire que j’avais un grain mais si ils me voyaient ici… au moins parler seule me permet de faire le tri dans mes pensées et quand on sera rentré je raconterai tout ça à Tilda alors autant que je m’en souvienne.

Règle 1 : Cardio Penser positif

Nous sommes en vie, je crois que c’est déjà plutôt un bon point et nous avons retrouvé Yohan, en vie qui plus est, ce qui est également un bon point et il a en plus ramené une nouvelle carte, enfin la meilleure nouvelle de toute : on pourra rentrer chez nous une fois notre ‘‘mission’’ achevée mais ça c’étaient les bonnes nouvelles… Ensuite les mauvaises : ladite mission consiste à retrouver une cinquantaine de cartes et jusqu’ici nous en avons retrouvées… 5, ensuite Yohan est revenu accompagné et ce compagnon a l’air de n’avoir que très peu de notions de survie.

Règle 2 : Double Tap Rester soudés

Nous sommes désormais cinq, Yohan a apparemment atterri sur une plage déserte d’où il est revenu avec des informations et Ben, celui-ci a l’air mieux équipé que nous même si il faut avouer que la combinaison de plongée à part tout montrer ça n’a pas grand intérêt ici mais la lampe torche sacrément plus, le soucis a plus l’air d’être au niveau de sa compréhension des choses et jusque-là j’ai fait avec mais j’espère pouvoir lui faire entendre raison pour qu’il arrête de penser que l’univers va lui obéir et l’épargner.
J’attends que cette jeune… ‘‘fille-chat’’ revienne, elle pourra sans doute nous en dire plus sur ce monde et à tous nous pourrons sans doute faire entendre raison à notre nouveau compagnon; en attendant on s’ennuie dans cette grande salle vide et certes parler et tester cette nouvelle carte c’est intéressant mais moi c’est avec Ludo que j’ai envie de me retrouver seule et de jouer au moins je m’endors pour une bonne raison après et surtout quand je me réveille les garçons n’ont pas l’air d’avoir déclenché une apocalypse «non mais juste pour voir, on pensait pas qu’il se passerait ça… Mais on est super balèze c’est trop cool !». Le résultat de ces petites expériences nous donne  un Yazh maussade, à l’évidence les effets de ses pouvoirs ne sont pas aussi frappants que ceux de Ludo et Chisto qui eux provoquent respectivement de la lumière, du vent puis un ouragant pour le premier et du papier froissé puis une absence de gravité pour le second… personnellement je dirai bien que heureusement que Ben se ‘‘contente’’ de changer son apparence à volonté, que je puisse sortir de mon corps sans être vue et que Yazh se téléporte de quelques mètres sinon on aurait la totalité du monde sur le dos.
En fait c’est peut-être le cas vu tous les bruits qu’on entend dehors, la raison nous dirait de nous cacher en entendant des pas lourds approchant de notre salle  et c’est d’ailleurs ce que les raisonnables font, catégorie dans laquelle ne se range pas Ben puisque pour lui la meilleure chose à faire est de se jeter devant de grands malabars en toge pour leur tirer la langue et… ben merde alors ça les fait fuir…  

Règle 3 : Attention aux toilettes Attention à tout!


Rester ici ne nous dit rien qui vaille et la porte est condamnée par les balèzes, si on m’avait dit qu’un jour ma proposition pour nous sortir de là serait la téléportation avec une carte magique j’aurai sans doute sauté de joie mais pas aujourd’hui pourtant à défaut de nous renvoyer chez nous ça a l’avantage de nous faire changer de zone, enfin juste moi et Ludo et un trou dans le vide dans lequel passe Chisto puis un morceau de Ben et… ah c’est DEGUEULASSE !
Pour se remettre les garçons se lancent dans une séance d’essayage et rhabillage pour Chisto, ensuite fouiller les salles, récupérer les objets utiles… j’entends Ludo jubiler en pensant ‘‘loot’’ mais le temps nous presse et la fenêtre au bout de l’enfilade de pièces nous confirme que nous ne sommes pas vraiment les bienvenus et qu’on a intérêt à vite trouver cette carte avant de finir enfermés ‘‘au cas où’’, carte que Yohan a pu repérer approximativement en face. On voit notre seule alliée dans cette cohue mais elle ne parait pas nous apercevoir et avant que nous n’ayons pu réfléchir à un moyen de l’attirer jusqu’à nous à part grâce aux cartes pour qui elle est apparemment trop loin Ben se précipite.
S’ensuit une course poursuite avec un golgoth de mauvaise humeur pendant laquelle nous quatre nous dirigeons aussi calmement que possible vers le bâtiment «en face», ne reste plus qu’à prier pour que la carte soit là parce que notre homme-grenouille a l’air d’avoir créé une pagaille encore plus monstrueuse et quand nous y entrons les gens se pressent vers la sortie quitte à se piétiner ou à en abandonner derrière eux mais finalement eux viennent d’un autre monde alors que Yohann et Yazh qui passe comme si de rien n’était devant une silhouette  broyée de toute part voilà qui me choque! Certes à autre monde autres règles, mais je me sens mieux quand l’homme est assis en sécurité contre un mur alors que les garçons ont l’air de commencer à retourner les pièces Ludo et moi tentons de bloquer la grande porte d’entrée, carte des fleurs… bien alors essayons de faire pousser des ronciers devant la porte pour la condamner, eh bien je dois avouer que je suis un peu fière de voir le résultat, je ne suis pas au niveau des fées d’Aurore mais ça devrait tenir un moment, d’autant plus avec les lances acérées que Ludo y a rajouté.
Parcourir des salles, puis encore des salles, en haut puis en bas… Je crois qu’on manque sacrément de méthode et… de deux yeux d’ailleurs ! On décide de reprendre les recherches par la cave et pendant que Ben (puisqu’il a la torche) et Ludo y descende je vais prévenir nos deux autres compagnons, Yohan a l’air plutôt de notre avis alors que je trouve Yannick en grande… je sais pas quoi d’ailleurs, une carte à la main, carte que je lui enlève violemment, il faut dire que laisser les autres faire tout l’exposé pour ensuite récolter la bonne note ça m’a toujours tapé sur le système mais nous n’avons pas l’air du même avis, nous n’avons même pas l’air de nous comprendre d’ailleurs et c’est là que pour l’énième fois je me demande si tout va bien, il n’a pas l’air très motivé à rentrer ni même à nous aider. Mais je ne dois pas en parler, nous avons déjà bien assez de problème sans créer des dissensions dans le groupe et puis ce n’était peut-être qu’une absence passagère ?
Ces fleurs de roncier me donnent une idée, les malabars continuent à tambouriner sur la porte mais peut être qu’une petite dose soporifique les calmeraient… ah eh bien ça marche sur moi aussi et j’ai bien du mal à descendre à la cave où je les laisse se gérer, je crois qu’il n’y avait rien en tout cas on remonte donc je suppose que non et rebelote en repassant devant les fleurs je me prends à nouveau un coup dans le nez.

Des pièces et encore des pièces, finalement la plus notable est cette sorte de salle de conférence qui  le mérite de contenir une bibliothèque qui a donc le mérite de me réveiller un peu, mais pour y voir plus clair il nous faut d’abord trouver de quoi allumer le chandelier, une fois ceci fait des traces de griffures sur les murs et au plafond nous sautent un peu plus aux yeux et même pour moi les livres passent au second plan quand on découvre leur origine: un renard somme toute assez joli et au ravissant collier, de là à penser que pour cacher la carte on l’y a roulée il n’y a qu’un pas. Le problème étant que comme tout dans cet univers (en fait je devrai commencer à me méfier de tout: de jolies fleurs blanches m’endorment, une fleur prend possession de mon corps pour attaquer Ludo, un partenaire me lance des cailloux à travers le corps… ma chère Rinette ta naïveté te perdra) ce qui est mignon n’est pas forcément sûr puisque l’adorable bestiole, malgré les offrandes que je lui ai fait en échange de sa bienveillance, commence à grandir une fois que les garçons l’ont libéré le tout en grognant et crachant jusqu’à bondir hors de la salle, faire trembler les escaliers puis arracher les plantes soporifiques, sauf sur elle à l’évidence, pour enfin s’enfuir à toute jambe sans nous laisser l’occasion de lui ‘‘emprunter’’ son collier-bijoux de queue, ah oui et je sais qu’elle s’est enfuit puisqu’on l’a suivie jusqu’à la porte avec Ben, mon récit ne tient pas debout j’aurai intérêt à mieux ordonner ça si je veux que Tilda comprenne.

Règle 4 : Attacher sa ceinture En bas… ou en haut

Bien il faut donc remonter ces interminables escaliers pour prévenir les autres qu’il est temps d’activer un peu le mouvement, maintenant que plus rien n’empêche les gens de nous rattraper, nous enfermer, nous faire subir tout ce qu’ils veulent et tutti quanti.
Nous n’avons plus le temps de fouiller toutes les pièces, moi et Ludo continuons d’explorer cet étage-ci alors que les garçons se chargent du niveau supérieur et quand nous les rejoignons en ayant fait chou blanc nous trouvons Ben et Yohan satisfait d’avoir ouvert une porte (qui était magique, ce qui doit expliquer leur sourire ?) et Yazh qui a supposé que le moment était idéal pour faire du ménage dans sa boule de sable. Nous parvenons néanmoins à le trainer à l’intérieur de ce qui paraît être une chapelle et il est temps de chercher à nouveau car si nous avons déjà visité de fond en comble le sous-sol alors la carte ne peut être qu’ici… du moins on l’espère. La suite nous prouve que nous avons raison puisque Ludo redescend son escalier de lierre avec «le pouvoir» dans les mains qu’il a délogé de sa cachette dans la cloche et hop il est temps de
partir
pour
la
prochaine
destination ?
Mais merde ! Normalement on est sensé se téléporter alors qu’est-ce qu’elle fout?! Allez on t’a trouvée c’est bien maintenant emmène nous ailleurs, ailleurs là où des universitaires aux gros muscles commencent à arriver! Ne reste plus qu’à supposer que l’esprit de Yazh ne daigne pas être des notres et donc qu’on doit l’attendre pour partir, bien alors attendons que Yannick sorte de sa transe alors, c’est vrai que ne pas nous aider ne suffisait pas, nous coincer ici et risquer de nous faire tuer c’est mieux ! Allez on se calme puisqu’il faut attendre alors attendons en empilant des bancs contre la porte et en essayant d’enlever la carte collée contre la sphère? Euh non ça c’est juste l’idée de Ben nous on se méfie et on a raison (encore) mais finalement l’endormi est sorti de son blocage et nous voilà à nouveau dans cette lumière blanche dans laquelle je déblatère seule, on verra bien si en arrivant nos besoins sont à nouveau accomplis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Empty
MessageSujet: Re: [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !   [Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents ! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Carnets de Bord] Gaïa Express, nouvelle série sensation à la Rose des Vents !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [08032012] Les Super Junior dévoilent leur plan pour 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose des Vents Montpellier :: Les anciennes tablées :: ANIMA BEYOND FANTASY-
Sauter vers: