Rose des Vents Montpellier


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'alchimie

Aller en bas 
AuteurMessage
Balalaika
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 400
Age : 32
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 419
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: L'alchimie   Mar 16 Fév - 15:22

L'ALCHIMIE


La pratique de l’Alchimie remonte à la nuit des temps. Originaire des royaumes de Taïr en "Terres primitives ", elle fut importée en Héossie par des érudits itinérants bien avant l’arrivée des Nomoïs. A l’époque, la magie antique battait son plein et les chamans de tout poil voyaient d’un mauvais oeil cette "pratique douteuse ". Avec l’expansion de la magie nomoï, l’Alchimie tomba en désuétude fut reléguée à des techniques de confection de drogues médicinales, de poisons ou d’onguents, ainsi qu’a des classifications de minéraux, végétaux ou d’animaux. Depuis sa création, l’alchimie a subi de nombreuses transformations : l’abandon de ses symboles primitifs pour les idéogrammes nomoï en étant une de taille ! Mais dans l’ombre, les alchimistes n’ont jamais cessé de développer leur art, l’agrémentant de nouvelles recettes avec les limbes pour ingrédient ou, depuis peu, avec des effets sur la technologie humaine.


EN QUOI CELA CONSISTE


L’alchimiste suit des "recettes alchimiques " où des "ingrédients " multiples sont travaillés en vue d’obtenir une mixture qui, une fois ingérée, donne des pouvoirs extraordinaires. Ces altérations sont "réelles " et affectent principalement les Anthéens (humains compris), même s’il existe quelques recettes destinées aux plantes et aux animaux...La pratique de l’Alchimie est souvent assimilée à de la cuisine. Certes, on y prépare et mélange différents ingrédients en vue d’un résultat final et les termes employés sont particulièrement évocateurs, mais c’est trop vite oublier l’importance que revêt le mental dans cette pratique. Car l’Alchimie, sous son masque culinaire, fait appel à toute la force psychique de ses praticiens une grande concentration ainsi qu’une quête philosophique permanente puisque c'est en philosophant sur des thèmes précis que l’alchimiste dégage une énergie spirituelle qui, associée à certains courants d’énergie trihniques, procure une supra énergie apte à modifier le réel. Les ingrédients et les manipulations de la recette agissent comme des focus élémentaires. Ils canalisent cette supra énergie pour obtenir un résultat déterminé. C’est ce que l’on nomme l’effet de la recette. Alors que certains voient dans l’alchimie une manifestation divine, d’autres y trouvent des propriétés naturelles inhérentes aux éléments d’Héos.


L'ALCHIMIE ET LE CERCLE DES REALITES


Les alchimistes possèdent leur propre interprétation du cercle des réalités : tous les éléments présentés sont la synthèse des ingrédients et des manipulations alchimiques de base. Tous les traits convergent vers l’intersection des trois types de solutions primaires (liquide, solide et gaz). Le centre de cette intersection représente la fameuse pierre philosophale, fusion de l’esprit et de la matière.

Les solutions peuvent se classer en trois grandes catégories :

- Les korpaleres : sels, beurres, poudres, farines...
- Les aminées : jus, eau, sirop, liqueur, alcool...
- Les espridiques : gaz, vapeurs, essences volatiles...



LES INGREDIENTS


Regroupés par catégories selon le cercle des réalités, ils sont innombrables :
Feu : braises, lave, étincelles, flamme...
Eau : eau de source, eau de mer, pluie, mercure, alcool...
Terre : cristal, glaise, souffre, métal...
Air : vapeur de mercure, de souffre, d’eau
Objet : bijou, arme, vêtement...
Moi : ongle, mèche de cheveux, cil, larmes, bout de peau, sang, excréments...
Lui : idem
Animal : poils, griffe, oeil, organes internes, bave, sang...
Végétal : sève, pétale, écorce, feuille, fleur, pollen...
Limbes : ongles de Nécrosien, dent, sang, limbes pures...

Les ingrédients d’une recette sont parfois ambigus. Les alchimistes ont alors recours à des livres sacrés où sont répertoriés tous les ingrédients possibles et imaginables, leur localisation et la façon de se les procurer. De tels livres sont bien évidemment rarissimes, gardés jalousement par leurs propriétaires et sont l’objet de quêtes pleine d’aventures et de rebondissements. Les meneurs de jeu ont bien entendu une totale liberté pour déterminer ce que le joueur devra accomplir pour réunir les ingrédients de sa recette.


LES MANIPULATIONS ALCHIMIQUES


Les manipulations qui suivent ne sont données qu’à titre indicatif. Elles ne servent qu’à préciser les processus que les personnages vont expérimenter et à imager les recettes. Elles n’interviennent en rien dans les règles. Chaque manipulation peut être effectuée de façon plus ou moins prononcée. On parlera ainsi de légère, petite, moyenne, grande et forte manipulation. Chaque manipulation est associée a un élément et s’avère très complexe à mettre en oeuvre.

- Chauffer (le feu) : à l’aide d’un réchaud, cette opération est fondamentale. La "chauffe" peut aller de 10° a 1000°, selon l’ingrédient à traiter. La durée varie de quelques secondes à plusieurs mois. Une forte chauffe équivaut à une calcination de l’ingrédient.
- Moudre (la Terre) : écraser en petits grains, transformer en poudre.
- Fondre (l’eau) : rendre plus ou moins liquide. Une petite fonte donne une consistance semblable à du beurre.
- Détruire des différences (l’autre) : ne garder que l’essence commune de plusieurs ingrédients. Cette manipulation complexe nécessite de nombreuses chauffes, distillations et autres unions.
- Exciter des désirs (l’Animal) : exalte tout composant majeur d’un ingrédient.
- Solidifier (l’Objet) : transforme en un corps dur. Une solidification faible donne une matière friable.
- Putréfier (les Limbes) : faire vieillir prématurément un ingrédient jusqu'à décomposition totale si nécessaire. Putréfier très légèrement équivaut à sécher.
- Distiller (le Végétal) : recueillir une essence concentrée d’ingrédient.
- Unir (le Moi) : fusionner plusieurs ingrédients en un seul.
- Éthérer (l’Air) : transformer un ingrédient en gaz.

POUR APPRENDRE, IL FAUT VOYAGER


La voie de l’alchimie est faite de solitude et de labeur. Il n’existe pas d’école d’Alchimie contrairement à la magie. Celui qui désire approfondir ses techniques doit se procurer des livres ou trouver un Maître-Alchimiste, sorte d’ermite aigri peu enclin au dialogue. Le voyage est donc pour les alchimistes le seul moyen de se procurer des ingrédients ou de nouvelles recettes. Ils sont, au sein d’un shaani, souvent l’un des moteurs qui pousse à l’aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'alchimie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'alchimie
» Une journée d'alchimiste d'après Moug et Sorifik.
» Cède ingrédients alchimiste débutant
» Résultat : FNM Booster Draft - Vendredi 20/07/12
» L'énigme de Thot - Saison 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose des Vents Montpellier :: Les oubliettes de la rose des vents :: SHAAN-
Sauter vers: