Rose des Vents Montpellier


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le Shaan

Aller en bas 
AuteurMessage
Balalaika
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Balalaika

Féminin
Nombre de messages : 403
Age : 33
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 422
Date d'inscription : 01/06/2009

Le Shaan Empty
MessageSujet: Le Shaan   Le Shaan Icon_minitimeDim 7 Fév - 16:03

LE SHAAN


Le Shaan Feling

QU'EST-CE QUE LE SHAAN ?


En héossien, cela pourrait se traduire par voyage (sha) de l'essence (an). On entend par "essence" le fluide vital qui nous permet d'être. En maîtrisant ce fluide puis en le canalisant en des points spécifiques de notre autonomie, nous pouvons lier notre corps, notre âme et notre esprit en une seule entité mystique : l'uni-être, autrement appelé l'éveillé.
Le Shaan, c'est une aptitude à canaliser son énergie vitale et à se laisser guider dans la vie par sa force intérieure. Il s'agit de la pratique de la "non pensée", de la "conscience inconsciente" et d'une certaine harmonie avec la nature et avec les gens. Le Shaan est un état provoqué par ce silence intérieur que la non-pensée nous offre pour que le temps et le hasard n'aient plus prise sur nous. La non-pensée est un état de conscience qui ne peut être perçut. C'est le vide parfait. Le Shaan est une résultante de la non-pensée, qui nous permet de vivre le quotidien en harmonie avec soi-même, donc avec l'univers.

Il n'est mot qui le définisse
Il n'est pensée qui le touche
Il n'est sentiment qui le pleure
Il n'est circonstance qui le trouble
Mais il est en chacun de nous,
car tout est Shaan.
Sergal

PHILOSOPHIE OU RELIGION?


"La philosophie est l'ensemble des études, des recherches visant à saisir les causes premières, la réalité absolue ainsi que les fondements des valeurs humaines et envisageant les problèmes à leur plus haut degré de généralité."
Petit Robert

Le Shaan ne possède aucune valeur intrinsèque liée à la compréhension du monde. Il facilite la perception d'un problème en le ressentant plutôt qu'en l'étudiant.

"La religion est la reconnaissance par l'homme d'un pouvoir ou d'un principe supérieur de qui dépend sa destinée et à qui obéissance et respect sont dûs."
Petit Robert

Le Shaan n'admet aucun principe supérieur. On a le destin que l'on se crée, sans devoir rien à personne. Le respect d'autrui et la courtoisie doivent être naturels et non le fruit de l'espérance d'une hypothétique récompense divine.

Ni philosophie, ni religion,
le Shaan est une attitude.

Le Shaan Delhion

A QUOI SERT-IL?

Héos est un monde de souffrance et de solitude. Cette réalité se heurte fatalement à l'individu. Il en résulte stress, mal de vivre, angoisse, dépression ou agressivité. Tous ces états sont mauvais, car ils brisent l'épanouissement de l'être. Les Shaan permet, en ayant une conscience aiguë de soi et de l'univers, de prendre du recul par rapport aux choses et de toujours considéré un problème dans son ensemble. Une clarté spirituelle apaise le corps, l'âme et l'esprit, permettant d'entrevoir la Vérité. Cet éveil permet d'ignorer la peur, le mépris, la douleur, la colère, les maladies, le sommeil, la faim, la soif, de parler aux animaux, de contacter les morts et de percevoir l'avenir.

Tout ce qui existe est Shaan. Nous sommes tous imprégné de corps, d'âme et d'esprit, tout comme les animaux, les végétaux et les minéraux.
Un animal est plus "shaanique" qu'un individu qui refuse la non-pensée. Mais le fait de s'accepter en ignorant sa conscience, donne un Shaan plus développé que celui de l'animal. Car ce dernier ne pouvant penser, ne peut pas franchir l'état de non-pensée.
Certains individus sont prédisposés au Shaan, par leur nature instinctive ou sensitive.

LE SHAAN AU QUOTIDIEN


Le Shaan étant un état qui nous permet d'aller au-delà de nous-même, toute action entreprise avec ce "non état d'esprit" sera beaucoup plus efficace. N'importe quelle vocation peut être grandie par le Shaan. Le Shaan ne conditionne pas un mode de vie. Toutefois, il est clair que la simplicité, l'humilité et le respect d'autrui restent les clés de l'éveil. La vie d'un shaaniste se partage entre l'émerveillement de chaque chose, la contemplation de paysages divers, l'échange avec son prochain et la pratique de nombreuses marches et courses méditatives. On ne vit que part et pour les autres.

Le Shaan obéit à 10 préceptes :
Ne pas tuer (Le Shaan intègre les différents écosystèmes. Tuer des animaux ou cueillir des végétaux pour se nourrir est nécessaire. Chasser ou arracher des plantes par plaisir est inacceptable).
Ne pas voler
Ne pas tromper
Ne pas mentir
Ne pas céder à la colère
Ne pas prendre de substances nocives
Ne pas tenir de propos erronés
Ne pas se faire valoir en dénigrant les autres
Ne pas prendre l'argent pour une fin en soi
Ne pas se montrer avare dans l'enseignement du Shaan.

HISTOIRE DE SHAANISTE

Un grand Maître parcourait le monde.
Alors qu'il marchait,
un incendie lui barra le chemin.
Mais le feu et le shaaniste ne font qu'un.
Tous les animaux fuyaient, mais lui, poursuivit sa route au milieu des flammes.
Un peu plus loin, il arriva dans une vallée de roche et de cailloux. Un gigantesque séisme fendit le sol en deux aux pieds du Maître.
Mais la terre et le shaaniste ne font qu'un.
Et il passa son chemin à travers les éboulis.
Au bas de la vallée était un village de pêcheurs. Ses habitants couraient dans tous les sens à l'approche d'un terrible raz-de-marée.
Mais l'eau et le shaaniste ne font qu'un.
Et le Maître continua par delà les flots.
Arrivant dans le désert, il rencontra une caravane aux prises avec une tornade de sable. Mais l'air et le shaaniste ne font qu'un.
Et il dispersat les vents.
Au bout de sa course, il arriva enfin. C'était un pays ou il ne se passait rien. Les gens ne voyaient ni n'entendaient rien. Le Maître, soudain vulnérable, prit ses jambes à son cou et retourna auprès des siens.
Car lui seul ressentait la force du rien.

LE POUVOIR DU SHAAN

Tout shaaniste peut s'il le désire, altérer le cours des choses. Plus un shaaniste est proche de l'éveil et plus il lui sera possible d'altérer la réalité.
En termes de jeu, le Shaan permet à un joueur de modifier une situation. Ces transformations ne peuvent intervenir que sous la forme d'apparition ou de disparition d'objets.

Par exemple :
Comme par hasard, le garde qui m'attaque a oublié ce matin de placer son épée dans son fourreau. Une telle distorsion est peu probable, ce qui donnera un modificateur laborieux au joueur. En revanche, si le joueur réussit, rien n'empêchera ce garde de se ruer sur le personnage du joueur, avec ses poings, ivre de colère d'avoir pu faire un tel oubli.

Autre exemple :
Dans un cul de sac, les joueurs sont pris au piège. Le shaaniste intervient : comme par hasard, il y a une fenêtre (laborieux) ou une porte (difficile) ou encore, pas de mur (très difficile).

En fonction de ses choix de distorsion, le shaaniste aura plus ou moins de chance de réussir son action. Par ailleurs, le pouvoir du Shaan, réussi ou raté, ne peut s'utiliser qu'un certain nombre de fois par jour et pas plus d'une fois par heure.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Shaan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose des Vents Montpellier :: Les anciennes tablées :: SHAAN-
Sauter vers: