Rose des Vents Montpellier


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les différentes races d'Heossie

Aller en bas 
AuteurMessage
Balalaika
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Aventurier(e) Béni(e) des Dieux
Balalaika

Féminin
Nombre de messages : 403
Age : 33
Localisation : Montpellier
Coups critiques : 422
Date d'inscription : 01/06/2009

Les différentes races d'Heossie Empty
MessageSujet: Les différentes races d'Heossie   Les différentes races d'Heossie Icon_minitimeSam 6 Fév - 17:37

Voici un résumé des différentes races qu'il vous sera possible de jouer à Shaan (une fois votre race choisie, je fournirai le descriptif complet de chaque peuple).

Les Darkens


Les différentes races d'Heossie Darken

Redoutables combattants, ces "géants rouges" sont en perpétuelle lutte avec eux-mêmes. Ils manient l'épée et dressent leurs montures avec une dextérité sans égale. Ils représentent l'élément feu.

Physiologie: Ces géants à la musculature surdéveloppée possèdent un teint de peau pouvant aller du brun au rouge brique. Les traits du visage, taillés au couteau, inspirent crainte et respect. Leurs cheveux, longs, noirs et épais sont leur plus grande fierté.
Culture: La culture Darken est principalement fondée sur la passion, les défis personnels, la lutte avec autrui et la violence. Un Darken s'investit toujours pleinement dans ce qu'il fait, souvent avec excès. Le courage, la bravoure et l'honneur sont des valeurs que tout Darken doit respecter.
Education: Tout jeune, le Darken est initié à l'art du combat et à l'équitation. L'égalité des sexes est totale et il n'est pas rare qu'une ravissante Darken se cache derrière le terrible guerrier casqué que l'on vient d'affronter. Il est de coutume que les couples ne font qu'un seul enfant. Les vieux sont rejetés et doivent mettre fin à leur vie dans un ultime combat. Cela constitue généralement l'objet d'une quête.
Doctrine: Ce qui compte, c'est la passion. En combat comme ailleurs, il faut toujours aller au bout de ce que l'on entreprend. Il n'y a pas de place pour la demi-mesure. Un coup donné à moitié ou une esquive imparfaite vous est fatale.

Les Delhions


Les différentes races d'Heossie Delhion

Etres mystérieux d'un autre âge. L'allure majestueuse que leur donne leurs ailes déployées les apparente à de grands oiseaux. Leur tête sans visage, le plus souvent tatouée intrigue. Grands pédagogues, ils savent toujours enseigner ce que l'on veut connaître. Libres comme l'air, ils vont là ou le vent les porte. Ce sont les représentants de l'élément Air.

Origine: Ils viennent d'une autre planète, de gravité bien inférieure à celle d'Héos, ce qui leur permettait de s'envoler d'où ils voulaient. Fait de vents et de gaz divers, leur monde d'origine ne possédait qu'un petit noyau rocheux. Bâtisseurs de colossales cités aériennes, ils se sont trouvés démunis par la variété des paysages. Essayant tant bien que mal de s'adapter à ce nouveau monde, ils restent de grands nostalgiques.
Physiologie: Les Delhions font partie des êtres les plus étranges. Leur tête, sans visage, domine un corps humanoïde doté d'une grande paire d'ailes. D'un teint de peau variant du blanc au gris bleu, ils sont toujours recouverts de tatouages symboliques. Leur peau est composée d'une multitude de macro-pores plus ou moins nombreux selon les régions du corps. Il y en a cinq types principaux qui correspondent aux 5 sens. La concentration la plus importante de ces macro-pores se situe sur le visage. Chacune canalise par la suite, selon ses attributions, le message capté à une unité centrale placée à hauteur du plexus solaire.
Culture: Tout est fondé sur l'air. La légèreté et la liberté priment sur toutes choses. Le Delhion a horreur des contraintes. Parfois superficiel, il recherche avant tout les expériences personnelles. Touche à tout, il essaye le plus de choses possible, sans réellement les approfondir.
Education: La femme possède un statut bien supérieur à l'homme. C'est elle qui prend les décisions et l'homme qui obéit. Il est courant de dire qu'il faut deux hommes pour une femme. Dès qu'ils atteignent l'âge de raison, les enfants sont livrés à eux même. C'est à eux de se trouver une école et de travailler pour gagner de l'argent. Une solidarité très forte entre enfants s'instaure alors, les plus vieux aidant les plus jeunes. Une fois la majorité atteinte, le Delhion est considéré comme adulte et retrouve sa place dans la société.
Doctrine: Je vais ou le vent me porte. Le fait de ne rien décider est en soi une décision.

Les Boréals

Les différentes races d'Heossie Boreal

Grands navigateurs, ils parcourent les océans à bord de leurs gigantesques "bateaux mondes". Leur qualité d'observateurs leurs a toujours porter chance et les a préservé de la violence du monde. Sortes de candides au regard pur, les Boréals ne se lassent jamais de découvrir des choses.
Ils représentent l'élément Terre.

Physiologie: D'apparence humanoïde, ils ont la peau d'un bleu ciel dont l'intensité et la clarté dépendent de la région d'origine. Ils possèdent de longues oreilles recourbées sur elles-mêmes ainsi qu'une paire d'yeux uniformément noir. Leurs cheveux, généralement crépus, leur permettent toutes les fantaisies de coiffures.
Culture: Faite de discrétion et de simplicité, la culture boréale étonne par sa richesse et sa variété. Le Boréal s'émeut pour un rien. Sensible au plus haut degré, il a su mettre à profit ses qualités d'observateur. Terre à terre, il parcourt le monde à la recherche de lui-même.
Education: Les Boréals sont des "complexés" de nature. Les hommes sont d'une courtoisie excessive, maladive et les femmes quasiment muettes. Les Boréals aiment bien les enfants qu'ils élèvent avec plaisir. La famille est pour eux très importante. Très tôt, les jeunes Boréals sont initiés aux joies de l'eau car les femmes accouchent dans la mer.
Doctrine: Le voyage nourrit le voyageur. Plus on se connaît, plus on est capable d'appréhender le monde.

Les Felings


Les différentes races d'Heossie Feling

Il est dit que le premier Maître shaaniste était Feling. Légende ou réalité, nul ne le sait. Toujours est-il que les Felings se distinguent des autres races par une grande affinité au Shaan. Leur intuition et leur sensibilité naturelle les poussent à suivre ce mode vie qui leur procure bonheur et harmonie. Soucieux de leur équilibre, ils bannissent les excès. Ils naviguent dans les eaux tumultueuses de la destinée avec une aisance qu'eux seuls possèdent.
Ils symbolisent l'élément Eau.

Physiologie: D'apparence féline, ils sont pourvus de larges oreilles pointues ainsi que de fines moustaches. Leur peau est recouverte d'un fin pelage rayé ou tacheté. La couleur varie du brun au blond, voir le doré ou le noir. Leurs doigts sont munis de griffes rétractables.
Culture: Principalement fondée sur le Shaan, la culture Feling se veut universelle. Privilégiant les arts et toutes les formes de communication, elle rend les gens calmes et harmonieux. De l'artisan à l'érudit, tous sont imprégnés des bienfaits du Shaan.
Education: Le couple chez les Felings est capital. Chacun sait qu'il rencontrera un jour sa moitié, avec laquelle il coulera des jours heureux. La notion de famille est également très importante. Les enfants sont élevés jusqu'à leur majorité. Les Felings aiment bien la vie familiale mais ils préfèrent par dessus tout vivre avec d'autres familles avec lesquelles ils partagent techniques d'éducation, nourriture et loisirs.
Doctrine: Le Shaan donne un sens à la vie. En progressant dans cette voie, nous pouvons être en harmonie avec l'univers, afin que temps et hasard n'aient plus de prise sur nous. Tout est Shaan.

Les Kelwins


Les différentes races d'Heossie Kelwin

La société Kelwin repose sur trois concepts élémentaires : créer, bâtir et révolutionner. Tout Kelwin qui se respecte possède toujours quelques outils avec lui, au cas ou. Sans cesse remis en question, le Kelwin cherche l'immortalité dans la création. Le Kelwin peut voler par tous les moyens possibles et imaginables. C'est sans doute pour cette raison que l'on assiste à un tel essor de machines volantes plus ou moins fiables. Si un Kelwin doit voyager, ce sera par les airs. Qu'importe le risque pourvu qu'on ait l'ivresse. Il représente l'élément Objet.

Physiologie: De petite taille, ils peuvent se faire très discrets dès qu'ils le désirent. Leur couleur de peau oscille entre le beige, la sanguine et le vert pâle. Ils possèdent de larges oreilles pointues comme les Felings et leurs mains et leurs pieds sont légèrement plus développés que le reste de leur corps.
Nutrition: Omnivore et bon vivant de nature, le Kelwin aime à tester tous les goût de la nature. C'est ainsi qu'il se surprend lui-même à goûter des choses pas forcément comestibles. La cuisine Kelwin est à l'image de son peuple : compliquée mais novatrice, parfois immangeable.
Culture: Résolument "avant-gardiste", la culture Kelwin étonne par sa complexité et son modernisme. Un Kelwin ne peut vivre sans système clairement défini. Chaque activité a donc sa raison d'être. On ne peut faire quelque chose sans savoir pourquoi on le fait. La plus grande hérésie pour un Kelwin est de tuer le temps.
Education: L'égalité des sexes est totale. Le père et la mère assument donc pleinement leurs devoirs parentaux. On propose très tôt aux enfants des activités d'éveil utilisant objets et mécaniques divers. Les enfants ne quittent pas la maison familiale. Une fois adultes, ils construisent leur foyer à coté de celui de leurs parents.
Doctrine: Tout peut se monter et se démonter, l'homme comme le monde. L'alchimie, les sciences et la mécanique nous permettent de créer. C'est un pouvoir illimité que beaucoup trop de gens sous-estiment. Car de la création naît l'immortalité.

Les Mélodiens


Les différentes races d'Heossie Mlodien

Sensible au beau, tout Mélodien accorde une grande importance à l'apparence des choses, aux couleurs, aux sons et aux matières ainsi qu'aux saveurs. Il est capable de convaincre n'importe qui q'un objet n'ayant aucune valeur est un objet d'art. Lorsqu'il n'est pas artiste, le Mélodien reste un marchand redoutable.Il symbolise l'élément L'autre.

Physiologie: D'un teint allant du fauve au brun en passant par le café au lait, le Mélodien possède de longues oreilles effilées. Bien que leur taille ne soit pas significative, leur corpulence reste assez faible, ce qui, pour certains, leur confère un côté plutôt rachitique.
Culture: Entièrement tournée vers les arts et son commerce, la culture Mélodienne est un modèle de richesse et de renouvellement. Créateurs de la plupart des modes héossiennes, les Mélodiens ont su imposer leur culture aux autres races. L'argent se mêlant adroitement au beau, chaque Mélodiens sait mettre à profit ses aspirations artistiques.
Education: Les femmes possèdent plus de pouvoir et d'influence que les hommes. Si les couples se font et se défont, ce sera toujours une femme qui gardera les enfants, même si ce n'est pas la mère. Les gamins évoluent dans cette instabilité affective permanente qui les force à se prendre en charge très tôt; la mère préférant accumuler les conquêtes plutôt qu'éduquer les enfants. L'homme ne possède qu'un rôle d'amant ou de géniteur.
Loisirs: La séduction est la principale activité des Mélodiens. Ils passent ainsi énormément de temps à se laver, se parfumer, s'habiller, se maquiller mais aussi à créer des costumes, peindre le portrait du (ou de la ) promis(e), à apprendre des poèmes, etc... On a coutume de dire qu'un Mélodien est toujours amoureux.
Doctrine: On doit vivre le maximum d'expériences avant que la mort ne vienne vous arracher à ce monde de rêve.

Les Nomoï


Les différentes races d'Heossie Nomoi

Gardiens de tous les secrets, ils entretiennent, avec un certain plaisir, le mystère qui les entoure. La magie est pour eux chose naturelle. C'est ainsi qu'ils ont pu la transmettre facilement aux civilisations offrant quelques prédispositions, telles que celles des Felings, des Boréals ou encore des Mélodiens. Certes, tout Nomoï n'est pas magicien mais il possède une sorte de familiarité pour tout ce qui sort du rationnel. Ils symbolisent le Moi.

Origine: Tout comme le Delhion et l'humain, le Nomoï est un extra-Héossien. Il vient d'une planète sans nom ou les conditions de vie extrêmes l'ont forcé à pratiquer la magie pour survivre. Ce monde, balayé par des vents violents, des pluies acides et des variations thermiques imprévisibles, a développé chez les Nomoïs un tempérament austère. A la suite d'une catastrophe naturelle, les Nomoïs furent contraints d'abandonner leur planète pour une autre terre d'accueil, embarqués à bord de gigantesques navires propulsés par magie et par une énergie n'existant que sur leur monde d'origine.
Physiologie: D'apparence humanoïde, la peau du Nomoï, semblable à du caoutchouc humide, est d'une couleur bleu nuit. Il possède deux membranes. L'une, ventrale, part de l'abdomen pour descendre jusqu'aux tibias, l'autre, dorsale, va des reins aux mollets. Son visage ne laisse apparaître qu'une paire d'yeux luminescents ainsi que deux petites narines. Ils n'ont pas de bouche mais un orifice fermé par une peau très fine qui laisse passer les gaz et les sons. Leurs mains sont semblables à des moufles et sont articulées en plusieurs endroits. Avec l'âge, une ravissante salade blanche vient orner leur visage sur le haut du crâne ainsi que sur les joues.
Culture: Les Nomoïs fondent toute leur civilisation sur la pratique de la magie. Cet art long et difficile rend ses praticiens déterminés et patients. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce qu'un Nomoï ne se presse jamais, quoi qu'il fasse. Tout est prétexte à d'interminables rituels qui mettent leur patience à rude épreuve. Passant la plupart de son temps à intégrer des schèmes, le Nomoï ne dédaigne pas pour autant les festivités et la musique.
Education: Tout Nomoï est élevé dans des valeurs communautaires d'entraide et de respect de l'individu. Chaque décade, les enfants regroupés en petites castes dès leur plus jeune âge, changent de tuteur. Chaque membre de la communauté, dès qu'il est majeur, se doit d'enseigner aux plus jeunes. Ce procédé permet à tout Nomoï de connaître intimement chaque individu de sa circonscription, même s'il s'agit d'une capitale...
Loisirs: Les Nomoïs ne possèdent pas le sens de l'humour. Toutes les activités se font donc dans le plus grand sérieux. La recherche de sortilège et la méditation font partie des loisirs principaux. Un Nomoï ne s'amuse pas, il trouve une distraction intéressante ou pas.
Doctrine: La vie ne doit être consacrée qu'à la magie. Cet art nous transcende et nous permet de dominer la matière, afin que le grand équilibre ne soit pas altéré. Travail et méditation sont les clés de notre condition.

Les Woons


Les différentes races d'Heossie Woonl

Force de la nature, le Woon pli les éléments à sa volonté. Il s'impose en tant que chef et tient à être respecté. La sauvagerie qui sommeille en lui est souvent amenée à se réveiller. Gare alors au malheureux provocateur car il n'y a rien de plus dangereux que la colère Woon. Mais tant que l'on ne conteste pas son autorité, le Woon sait être aimable, voire attentionné. Imbattable dans tous les sports, il doit constamment se dépenser pour être au mieux de sa forme. On dit que l'énergie d'un Woon est inépuisable. Il représente l'élément Animal.

Physiologie: D'une taille gigantesque, on pourrait le croire issu d'un croisement entre un lion et un orang-outan. Humanoïde, son corps massif est recouvert d'une épaisse fourrure qui va du brun au blanc en passant par les ocres et les rouges. Ses mains et ses pieds surdéveloppés ne possèdent que quatre doigts à leurs extrémités.
Culture: La culture Woon est principalement tournée vers les sports, les arts et une sorte de religion animiste. Assez primaire dans sa façon d'appréhender les choses, le Woon n'est pas pour autant un débile, loin de là. Les érudits savent utilisés leur nature instinctive pour pressentir une solution à un problème.
Education: Les Woons méprisent totalement la gente féminine qui doit être docile et soumise. Très tôt, le petit garçon Woon méprise sa mère. Les femmes se chargent de tout dans le foyer. C'est la femme qui chasse, qui prépare à manger, qui s'occupe des enfants et qui nettoie la maison. Tandis que l'homme pratique ses sports favoris et participe à toutes les fêtes qui lui sont proposées. L'homme Woon doit se faire dorloter par sa famille. Dans le cas contraire, il est méprisé par le reste de la communauté.
Hygiène: Les Woons ont un rapport à l'odeur très spécial car leurs émanations odorantes ponctuent leur langage. Ils veulent dégager une odeur la plus forte possible afin de se faire mieux comprendre par leurs interlocuteurs. C'est pourquoi un Woon ne se lave que très rarement.
Doctrine: L'expression du corps est supérieure à celle de l'esprit. Ce langage passe outre les barrières culturelles. Il est perceptible par tous et permet de maintenir son autorité.

Les Ygwans


Les différentes races d'Heossie Ygwan

Témoins d'un temps révolu, ils contemplent le monde avec recul. Ils n'attendent rien de la vie et ne s'attachent qu'à l'instant présent. Epicuriens de nature, ils trouvent du plaisir en toutes choses. Leur résistance naturelle hors du commun en fait des compagnons de route très appréciés. Ils symbolisent le Végétal.

Physiologie: De la famille des sauriens, leur peau verte à écailles est épaisse. Leur tête allongée vers l'avant est surmontée d'une crête d'un rouge flamboyant. Ils possèdent un appendice caudal suffisamment développé pour servir d'arme, mais pas assez pour constituer un gène. Leurs mains et leurs pieds sont munis de trois puissants doigts.
Culture: Les Ygwans viennent du littoral. Les cités Ygwans sont tantôt immergées, tantôt à l'air libre. Toute la culture Ygwan est fondée sur ce principe. Elle laisse une grande place au sens tactile qui pour les Ygwan est le sens de la vie.
Education: La société Ygwan est régie selon un principe de castes inébranlables. Ceux qui sont au bas de l'échelle sont corvéables à merci durant toute leur vie. Aucune caste ne possède le même statut et dépend toujours d'une autre qui lui est supérieure. La plus élevée reste celles des grands eunuques qui exercent un pouvoir divin sur le reste de la population. Ce sont les seuls à être en contact avec la reine et à transmettre ses directives. Tout Ygwan appartient nécessairement à une caste. Ce qui pose un problème dans les administrations héossiennes ou un membre de la haute hiérarchie peut soudainement obéir aux ordres d'un Ygwan d'une caste supérieure mais qui se trouve à un échelon administratif inférieur. Les administrateurs héossiens veillent avec diplomatie à ce que la culture Ygwan n'entrave pas les procédures législatives.
Loisirs: Les Ygwans pratiquent de nombreux sports pour se maintenir en forme pour l'Acte. C'est ainsi qu'ils nomment l'accouplement avec la reine mère. Toujours en compétition, les Ygwans passent leur temps libre à nager, à s'exercer à la queue de fer, au saut d'obstacle et à l'escalade. Mais ce que l'Ygwan préfère, c'est le rire. Il possède un sens de l'humour très particulier, basé uniquement sur le toucher. Le contact d'une matière les plonge dans une grande euphorie. Certaines surfaces sont plus drôles que d'autres. Un Ygwan est constamment en train de rigoler car il ne peut s'empêcher de toucher les choses. Les Boréals sont les seuls capables de comprendre l'humour Ygwan.
Doctrine: Dans la vie il y a des hauts et des bas. Notre âme appartient à notre reine mère. C'est elle seule qui est juge de notre destinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les différentes races d'Heossie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» production Dinky-toys à différentes échelles
» Différentes listes testées de 500 à 2000 points
» Amélioration et Personnages de différentes couleurs
» Arrivage Signature - 8 décembre 2011
» Pouvoirs psychiques d'origine différente ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose des Vents Montpellier :: Les oubliettes de la rose des vents :: Les anciennes tablées :: SHAAN-
Sauter vers: